Candiru

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Vandellia cirrhosa

image illustrant les poissons
Cet article est une ébauche concernant les poissons.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations du projet zoologie.

Le candiru (genre Vandellia) est un poisson vivant dans les cours fluviaux d'Amazonie, dont on recense une douzaine d'espèces, parasitaires ou nécrophages[1]. Parmi elles, Vandellia cirrhosa, également appelé « poisson vampire du Brésil » ou « vampire des eaux douces amazoniennes », parasite de la famille Trichomycteridae est connu pour remonter les flux d'urine et pour se loger dans l'urètre. Ce type de parasitage relève toutefois de l'accidentel. Sa technique consiste à se loger dans sa victime, par les branchies, et à déployer ses piques afin de rester accroché et à se nourrir du sang et de la chair de sa victime.

Le candiru est énormément craint par les populations locales qui se méfient plus de lui que des piranhas. Sa dangerosité pour l'Homme serait toutefois exagérée. Le candiru est décrit comme attiré par le sang et l'urine bien que les études scientifiques montrent que ce poisson chasse à vue. Il parasite généralement les autres poissons plus gros que lui, comme le poisson-chat, mais se montre également capable de dépecer un cadavre en quelques minutes.

Le docteur Irmgard L. Bauer explique que le poisson ne présenterait pas de menace réelle pour l'humain[2]. Ce serait une légende inventée par les populations locales pour effrayer les colonisateurs.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Le poisson parasite candiru, vampire du Brésil. », sur NatureXtreme,‎
  2. (en) Irmgard L. Bauer, « Candiru — a little fish with bad habits: need travel health professionals worry? A review », Journal of Travel Medicine, vol. 20, no 2,‎ , p. 119–124 (ISSN 1708-8305, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :