Camille Le Tellier de Louvois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Tellier et Louvois.
Camille Le Tellier de Louvois
Image illustrative de l'article Camille Le Tellier de Louvois
L'Abbé Le Tellier de Louvois d'après Hyacinthe Rigaud
Biographie
Naissance
Paris
Décès
Paris
Abbé de l'Église catholique
Abbé commendataire de Bourgueil
1684 – 1718
Autres fonctions
Fonction religieuse
Abbé commendataire de Vauluisant
Prieur et seigneur de Saint-Blin
Prévôt et chanoine de Reims
Évêque désigné de Clermont.
Fonction laïque
Membre de l'Académie française

Blason

Camille Le Tellier de Louvois, né à Paris le et mort à Paris , est un homme d'Église français, membre de plusieurs académies royales sous Louis XIV.

Biographie[modifier | modifier le code]

Quatrième fils du ministre François Michel Le Tellier de Louvois, il est docteur en Sorbonne à l'âge de 25 ans, puis intendant du Cabinet des médailles, conservateur de la Bibliothèque royale — charge dont il hérite à l'âge de huit ans sur l'intervention de son père, écartant par la suite Jérôme II Bignon et Louis Colbertabbé de Bourgueil et grand vicaire de l'archevêque de Reims. En 1717, pour des raisons de santé ou selon Saint-Simon parce qu'il « dédaignait l'Auvergne  », il refuse sa nomination comme évêque de Clermont. En tout état de cause, il meurt de la pierre l'année suivante à l'âge de 43 ans[1]

Il est membre de l'Académie royale des sciences en 1699, de l’Académie royale des inscriptions et médailles en 1705 et de l'Académie française en 1706.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Armand Jean, Les Évêques et les archevêques de France depuis 1682 jusqu'à 1801, Paris et Mamers, 1891, p. 107.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Ascendance[modifier | modifier le code]