Caerostris darwini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les araignées
Cet article est une ébauche concernant les araignées.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations du projet Arachnologie.

Caerostris darwini est une espèce d'araignées aranéomorphes de la famille des Araneidae[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

Cette espèce est endémique de Madagascar[1]. Elle a été découverte en 2009 dans le parc national d'Andasibe-Mantadia et observée dans le parc national de Ranomafana[2].

Description[modifier | modifier le code]

Caerostris darwini
Caerostris darwini

Les mâles mesurent de 5,7 à 6,1 mm et les femelles de 17,9 à 22 mm[2].

Toile[modifier | modifier le code]

Toile de Caerostris darwini
Toile de Caerostris darwini

Sa toile est la plus résistante des toiles d'araignées connues à ce jour, jusqu'à 2 fois plus qu'aucune autre toile et jusqu'à dix fois plus résistante qu'une fibre de kevlar de même proportions[3].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Elle a été nommée en hommage à Charles Darwin car sa description a été faite précisément 150 ans après la première publication de The Origin of Species le 24 novembre 2009[2].

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Kuntner & Agnarsson, 2010 : Web gigantism in Darwin's bark spider, a new species from Madagascar (Araneidae: Caerostris). Journal of Arachnology, vol. 38, no 2, p. 346-356 (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b WSC, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. a, b et c Kuntner & Agnarsson, 2010 : Web gigantism in Darwin's bark spider, a new species from Madagascar (Araneidae: Caerostris). Journal of Arachnology, vol. 38, no 2, p. 346-356 (texte intégral).
  3. Agnarsson, Kuntner & Blackledge, 2010 : Bioprospecting finds the toughest biological material: extraordinary silk from a giant riverine orb spider. PLOS ONE, vol. 5, no 9, p. e11234 (texte intégral)