Côte des squelettes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Côte des squelettes
Côte des squelettes
Côte des squelettes
Pays Drapeau de la Namibie Namibie
Régions Erongo, Kunene (région)
Aires protégées parc national de Skeleton Coast
Coordonnées géographiques 20° 06′ S 13° 05′ E / -20.1, 13.09
Étendue d'eau Océan Atlantique
Extrémités Nord : embouchure de la Kunene
Sud : embouchure de la Swakop
Nature des rivages Plages de sable
Cours d'eau Kunene, Messum, Omaruru, Ugab, Uniab, Swakop
Caps et péninsules Cross
Îles aucune
Ports aucun
Route touristique C34
Origine du nom Chasse à la baleine, naufrages

Géolocalisation sur la carte : Océan Atlantique

(Voir situation sur carte : Océan Atlantique)
Côte des squelettes

Géolocalisation sur la carte : Namibie

(Voir situation sur carte : Namibie)
Côte des squelettes

La côte des squelettes (en allemand : Skelettküste, en anglais : Skeleton Coast) est la partie nord de la côte Atlantique de la Namibie au sud de l'Angola, à partir du fleuve Kunene au Sud jusqu'au fleuve Swakop. Son nom est parfois utilisé pour décrire l'ensemble de la côte du désert du Namib.

Origine du nom Skeleton Coast[modifier | modifier le code]

Le nom Skeleton Coast apparait pour la première fois dans le titre du livre de John Henry Marsh paru en 1944 relatant le naufrage du Dunedin Star. Depuis le succès du livre, Skeleton Coast est devenu le nom officiel de la côte et apparait dans beaucoup de cartes aujourd'hui.

Cette côte est originellement nommée ainsi, car elle est associée à l'imagerie populaire effrayante des naufrages de navires, ou d'échouage de bateaux dans le brouillard. Cependant, les plages étaient malheureusement en réalité jonchées tout le long de carcasses de baleines tuées par les chasseurs, ainsi que de squelettes de phoques. Il y a tout de même quelques épaves de navires échoués et partiellement recouvertes par le sable.

Géographie et climat[modifier | modifier le code]

Sur la côte, la remontée du courant froid de Benguela donne naissance, la plus grande partie de l'année, à un brouillard dense sur l'océan, appelé cassimbo par les Angolais. Les vents soufflent de la terre vers la mer, les chutes de pluies excèdent rarement 10 mm annuellement et le climat est hautement inhospitalier. Il y a des vagues qui déferlent de façon constante et lourde sur les plages. Le jour, avec des bateaux propulsés par des hommes, il est possible d'accoster à travers le surf mais il est impossible de partir de la plage. La seule façon d'y arriver consistait à traverser un marécage d'une centaine de kilomètres, lui-même seulement accessible à travers un chaud et aride désert.

La côte est constituée de sable souple occasionnellement entrecoupé par des affleurements de pierres. La section méridionale consiste en une plaines de gravier et, au nord de Terrace Bay, le paysage est dominé par de hautes dunes de sable. Skeleton Bay est maintenant connu comme un excellent spot de surf[1].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Vie sauvage et zone protégée[modifier | modifier le code]

La zone est notamment protégée par le parc national de Skeleton Coast créé en 1971 et s'étend sur une superficie de 16 845 km2. On y trouve des espèces variées de tortues, tortues vertes, lézards, 247 espèces d'oiseaux et un certain nombre d'espèces endémiques.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :