Cape Cross

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cape et Cross.
Timbres pour l'Afrique du Sud-Ouest Allemande cachet de la poste Cap Cross 1900

21° 45′ 55″ S 13° 58′ 00″ E / -21.76528, 13.96667 Cape Cross (en allemand : Kreuzkap), le long de la « côte des Squelettes », est découvert par le navigateur portugais Diogo Cão qui y fait ériger à une croix (cross) de pierre (padrão) en 1486 pour marquer le point le plus au sud jamais atteint par des Européens en Afrique. Cette croix a été redécouverte par la mission du capitaine de corvette Gottlieb Becker, en 1893, alors que l'endroit faisait partie du Sud-Ouest africain allemand, et qu'il commandait le SMS Falke.

Colonie d'Otarie à fourrure[modifier | modifier le code]

Cape Cross abrite la plus importante des 15 colonies d’otaries à fourrure de Namibie (Arctocephalus pusillus) qui totalisent 6 500 000 individus (ainsi qu’un abattoir voisin)[réf. nécessaire]. La réserve se trouve à 128 kilomètres au nord de Swakopmund (Namibie) sur la C34. La colonie peut compter quelque 100 000 membres.

Le massacre des otaries est autorisé par le gouvernement namibien de juillet à septembre, les jeunes otaries à fourrure égorgées et dépecées sur les plages. En 2012, 91 000 otaries ont été massacrées. Le trafic de peau d'otarie rapporte moins de 5 dollars par animal[1],[2].

Il a été annoncé pour justifier cette chasse que la population d'otarie mange en une année autant de poissons que la consommation de Namibie et d'Afrique du Sud réunies, les études effectuées par le Fonds international pour la protection des animaux (IFAW) ont démontré que les otaries à fourrure n'avaint pas d'impact négatifs sur la pêche[3].

Galerie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :