Bund

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bund (homonymie).

Sur les autres projets Wikimedia :

Bund est un terme de la langue allemande désignant, dans son sens originel, l’« Alliance » entre Dieu et les hommes. Il a pris ensuite un sens moins fort désignant une association, une société, une ligue, par exemple avec le Bund der Kommunisten (la Ligue des communistes) fondé par Marx et Engels, ou le Völkerbund (la Société des Nations). En droit constitutionnel, il désigne plus spécifiquement un pouvoir confédéral ou fédéral.

L’historien des concepts Reinhart Koselleck a noté une rémanence de la connotation religieuse dans l’emploi moderne, notamment par Marx et Engels.

Droit constitutionnel[modifier | modifier le code]

On retrouve le mot dans Staatenbund (confédération, littéralement « alliance d’États ») et dans Bundesstaat (fédération, littéralement « État issu d’une alliance »). On utilise alternativement deux mots formés sur des racines latines, Konfederation et Föderation.

La notion est proche de celle de Reich dans l’histoire constitutionnelle ; il est ainsi déclaré dans le préambule de la constitution du Reich allemand de 1871 que le roi de Prusse et les souverains du Sud forment une « alliance perpétuelle » (« ewiger Bund »).

Dans l’histoire constitutionnelle allemande, le terme Bund a été employé au XIXe siècle pour désigner trois confédérations :

Il a de nouveau été employé à partir de 1949 par le nouvel État ouest-allemand, de type fédéral, qui s’est donné le nom de Bundesrepublik, traduit en français par république fédérale. Le terme Bund désigne depuis la Fédération, et se retrouve, avec le sens de « fédéral », dans le nom de la plupart de ses organes (Bundespräsident, Bundeskanzler, Bundestag, Bundesrat, etc.). La République d’Autriche et la Confédération suisse l’emploient également pour leurs organes fédéraux.

Politique[modifier | modifier le code]

  • Le nom de Bund désigne aussi l'Union générale des travailleurs juifs de Lituanie, de Pologne et de Russie, un mouvement socialiste destiné à représenter la minorité juive de ces régions de l'empire tsariste. Le Bund eut à faire face d'une part au sionisme, d'autre part au communisme. Ce dernier l'inclut en Union Soviétique avant de l'éliminer durant les purges staliniennes. La disparition durant la Shoah de la population juive d'Europe de l'Est entraina la disparition de ce mouvement socialiste original.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Reinhart Koselleck « Bund, Bündnis, Föderalismus, Bundesstaat », dans Otto Brunner, Werner Conze et Reinhart Koselleck (direction), Geschichtliche Grundbegriffe. Historisches Lexikon zur politisch-sozialen Sprache in Deutschland, vol. 1, Klett-Cotta, Stuttgart, 1972 (ISBN 3-12-903850-7), p. 582–671