Breuvachons

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les Breuvachons sont un groupe de rock traditionnel français, formé à Châteauroux (Indre) en 1999.

Membres[modifier | modifier le code]

Il se compose de Sébastien Raingon (chant), Sylvain Mignon (flûtes et clarinette), Arnaud Beaulieu (mandoline et guitares), David Carrere (guitares), Emmanuel Monnet (vielle à roue), Nathalie Piffault (cornemuses du Centre France), Bruno Vertalier (batterie) et Matthieu Faujeau (basses à 6 cordes, fretless et contrebasse).

Historique[modifier | modifier le code]

Le groupe se forme dans un café à l'occasion d'un bœuf [Quoi ?]. Le nom Breuvachons vient du patois berrichon (joyeux drilles…) qu'ils revendiquent pour son côté convivial et festif. Ils sont les créateurs du rock acoustique traditionnel berrichon[non neutre] : à la base du son rock (guitare, basse et batterie), ils ont ajouté les deux instruments dont le Berry a racheté les services : la vielle à roue et la cornemuse.

Repérés par le producteur Hughes de Courson (Malicorne, Lambarena, Mozart l’Égyptien, Vivaldi l'Irlandais) au Festival interceltique de Lorient en 2003, les Breuvachons sont invités à se produire au Théâtre du Rond-Point de Jean-Michel Ribes.

C'est ici que le tout-Paris se presse pour assister au légendaire Grand Mezze, spectacle déjanté coanimé par Édouard Baer et François Rollin. Conquis après une brève audition, Baer et Rollin convient Les Breuvachons à se produire sur scène la semaine suivante.

Profitant de ces quelques jours, les Breuvachons composeront l'Hymne du Grand Mezze qu'ils interpréteront devant un parterre de vedettes et un public sidérés[non neutre], figurant sur le DVD retraçant les moments de ces rencontres.

Leur talent va leur permettre également de participer en 2004 au concours musical international Emergenza et de les voir gagner la finale Française à l’Élysée Montmartre devant 590 groupes français. Lors de la finale mondiale, en Allemagne, ils finiront à la troisième place du podium sur 6000 candidats en lice de par le monde [réf. nécessaire].

Leur insigne (un B entouré d'un rond) et leur style résolument inclassable[non neutre] s'imposent de plus en plus dans les festivals français et étrangers depuis leur collaboration avec leur tourneur Sherpah Productions (Manau, Michael Jones, Roland Dyens, NoJazz, Gabriel Yacoub...).

Sous la houlette de la société de management Chapo Clac', produits par Lancosme Multimédia et distribués par Arcadès, leur nouvel opus composé de 13 titres est sorti en avril 2007 et dans la foulée l'enregistrement de leur deuxième DVD live.

Forts de leurs 14 années d'existence avec 600 concerts au compteur (Suisse, Saint-Pierre-et-Miquelon, Festival Interceltique de Lorient...), c'est toute une région qui se mobilise à leurs côtés.[non neutre] Les Breuvachons passeront d'ailleurs en direct sur France 3 national lors d'une étape du Tour de France dans l'Indre en juillet 2008 [Laquelle ?].

En janvier 2014, le groupe décide de changer de nom et s'appelle alors les Lupins. L'identité musical et festive du groupe reste la même avec toutefois quelques chansons plus calmes[1].

Discographie[modifier | modifier le code]

  • C'est parti, on y va !... (2000)
  • DVD Le grand mezze (2004) (Warner Records)
  • Breuv's not dead (2004)
  • DVD live Sur le vif (2006)
  • Définitivement Breuv’s (2007)
  • DVD Breuv's le Concert (2008)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Au revoir Les Breuvachons bienvenue Les Lupins, lanouvellerepublique.fr, 5 février 2014

Liens externes[modifier | modifier le code]