Bracelet anti-moustique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Un bracelet anti-moustique sert à repousser les moustiques et leur désagrément.

Piqûre de moustique[modifier | modifier le code]

Seules les femelles moustiques sont responsables des piqûres. Les culicidae, selon leur nom latin, représentent les insectoïdes transmettant le plus de maladies. Que ce soit chez l'homme ou l'animal, les moustiques sont vecteurs de nombre de maladies graves. En plus des désagréments liés aux simples piqûres (rougeur, irritations...), les moustiques peuvent transmettre le paludisme, la dengue ou encore, comme en 2005, le chikungunya.

La transmission de maladie se fait lors de la piqûre. Le moustique prélève en même temps que le sang l'agent pathogène. Celui-ci, après multiplication dans le corps de l'insecte se retrouve dans sa salive et lorsqu'il prélèvera le sang d'un autre être vivant, transmettra à ce dernier l'agent pathogène.

Moyens de lutte[modifier | modifier le code]

La citronnelle d'usage populaire serait pourtant totalement inefficace car seulement quelques espèces y sont sensibles et l'effet ne dure que quelques minutes[1]. La Directive européenne Biocide 98/8/CE revendique l'efficacité du Géraniol contenu dans le Palmarosa et le Géranium comme anti-parasitaire ou répulsif[réf. souhaitée].

Le bracelet est un moyen sans grand intérêt car il est efficace uniquement sur la zone du bracelet[1].

Les systèmes à ultrasons sont rarement efficaces[1].

Le DEET ou Diethyl Toluamide est le moyen le plus efficace pour repousser les moustiques. Réellement efficace contre les moustiques mais aussi contre les tiques ou d'autres types de nuisibles, il est cependant déconseillé de l'utiliser trop fréquemment [2]. Des cas de décès ont été signalés[3]. Bien qu'ils résultent d'utilisation massive de ce produit, il est recommandé de l'utiliser avec une précaution toute particulière[réf. nécessaire].

L'IR 3535 est un produit similaire au DEET, tout aussi efficace donc, mais également dangereux[réf. nécessaire]. Moins que le DEET, son utilisation peut entrainer tout de même des irritations cutanées, entre autres. Il serait moins efficace sur certains types de peaux.

Il existe également la permethrine. C'est un produit à vaporiser sur les vêtements, dont l'efficacité est de plusieurs semaines même après plusieurs lavages. Son principal inconvénient est qu'il nécessite de se couvrir entièrement le corps avec des vêtements (tête et mains comprises) ou alors utiliser un répulsif classique pour les zones exposées du corps.

Bracelet[modifier | modifier le code]

Les bracelets anti-moustiques appelés bracelet pikpanou en créole (créole réunionnais et créole antillais) sont fabriqués le plus souvent à partir de plastique. Malgré leur aspect souvent gadget, et peu design, il s'agit d'un moyen simple et pratique pour se protéger des moustiques[réf. nécessaire].

Sources[modifier | modifier le code]

Directive européenne Biocide 98/8/CE

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Les anti moustiques : ce qui marche et ce qui ne marche pas
  2. Evidence for inhibition of cholinesterases in insect and mammalian nervous systems by the insect repellent deet
  3. « Reregistration Eligibility Decision: DEET » [archive du ] [PDF], U.S. Environmental Protection Agency, Office of Prevention, Pesticides, and Toxic Substances, (consulté le 8 septembre 2012), p. 39–40

Articles connexes[modifier | modifier le code]