Boulevard de la Marne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Boulevard de la Marne
Situation
Coordonnées 49° 26′ 48″ nord, 1° 05′ 27″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Ville Rouen, Seine-Maritime
Début Boulevard de l'Yser
Fin Place Cauchoise
Morphologie
Type Boulevard
Histoire
Anciens noms Boulevard Jeanne-d'Arc

Géolocalisation sur la carte : Normandie

(Voir situation sur carte : Normandie)
Boulevard de la Marne

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Boulevard de la Marne

Géolocalisation sur la carte : Rouen

(Voir situation sur carte : Rouen)
Boulevard de la Marne

Le boulevard de la Marne est une des principales artères de Rouen.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Il est situé rive droite, dans le prolongement du boulevard des Belges. Avec ce dernier ainsi que les boulevards de l'Yser et de Verdun (tous faisant référence à la Première Guerre mondiale), il permet de desservir le Vieux Rouen, notamment la gare de Rouen Rive-Droite et la rue Jeanne-d'Arc.

Rues adjacentes

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Le nom de la rue fait référence à la victoire française lors de première bataille de la Marne en .

Historique[modifier | modifier le code]

Ancien « boulevard Jeanne-d'Arc », il prend sa dénomination actuelle après la Première Guerre mondiale.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

  • no 5 : René Helot, médecin, y a habité.
  • Au no 6 : le bâtiment de la Direction départementale de la Poste est dû à l'architecte Pierre Chirol.
  • no 55 : Georges Métayer, député-maire de Rouen, y a habité.
  • Au no 59 : bâtiment dû à l'architecte Émile Janet[1].
  • no 63 : Louis Née, maire de Rouen, y a habité.

Statuaire[modifier | modifier le code]

Une statue en bronze de Armand Carrel, œuvre de Louis Albert-Lefeuvre, y fut élevée à l'angle de la rue Verte en 1887 (aujourd'hui disparue).

Un buste à la mémoire de Georges Dubosc dû à Alphonse Guilloux y fut placé au pied de la rampe Bouvreuil en 1929.

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Pierre Chaline (dir.), Demeures rouennaises du XIXe siècle, Rouen, Société des amis des monuments rouennais, , 220 p. (ISBN 2-9519231-6-3), p. 168-169