Bernard Henninger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Bernard Henninger
Nom de naissance Bernard Henninger
Naissance (64 ans)
Châlons-sur-Marne, Drapeau de la France France
Activité principale
Distinctions
Prix de la Mandragore 2003 (nouvelle) : Cavalier seul
ROMAN : prix de la SPEPA 2006 pour Le Censeur
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Œuvres principales

  • Le Souffle du rêve
  • Impulsion
  • Résistances

Bernard Henninger, né le à Châlons-sur-Marne, est un écrivain français. Ingénieur en informatique en 1984, il reprend des études de cinéma en 1987 à l'école Louis Lumière. Il a été cameraman pour la télévision publique française pendant trente ans. Aujourd'hui, il est en retraite.

Il a écrit des romans dans une veine réaliste ou fantastique, mais c'est à la science-fiction qu'il consacre la plupart de ses écrits, comme dans son roman, Les Sacrifiés, qui se déroule dans un monde post-apocalyptique.

Romans[modifier | modifier le code]

  • Pluie de pierres sur Notreterre (odyssée martienne) (éditions Blogger de Loire, 2022)
  • Résistances (recueil de nouvelles) (éditions l'Ivre Book, 2018) (préface de Christian Léourier)
  • Les Sacrifiés (éditions l'Ivre Book, 2016)
  • Impulsion (éditions CARNETS DE SEL, 2022)
  • Ombres du fleuve (éditions Souffle du Rêve, 2006)
  • Le Censeur (Editions des Traboules, Prix de la SPEPA 2006)
  • La Dernière Volonté de Heike (éd. Le Manuscrit, 2003)
  • Le Souffle du rêve (éd. Naturellement, 2000, réédité en 2009)

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Fantaisies (Blogger de Loire, 2016)

Nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Les sévères Sélénites (Moltinus, Fiction : l'imaginaire radical #5, 2024) [1]
  • Ombre de Titania (anthologie Arkuiris : Sexe & sexualité dans le Futur & Ailleurs [2].
  • Le Gotspeau (revue AOC, n°59, 2021)[3].
  • Le Vagabond de la planète rouge (« Voyage O Cœur », Blogger de Loire, 2020)
  • Labyrinthe de craie (Malpertuis XI, éditions Malpertuis, 2020)
  • Châtiment de la Yù Scribe (Religions d'ailleurs et de demain, anthologie, éditions Arkuiris, 2020)
  • La Pointe du roncier (La Voie des Voix, anthologie de la 47me convention de Science-Fiction 2020)
  • Mue cotonnière (Galaxies N° 66, 2020)
  • Babelutte (anthologie « Son bateau ivre » dédiée à l'éditeur Lilian Ronchaud, 2019).
  • La retraite d'Eugénie (accessit au Concours Visions du Futur 2017) [4]
  • Âge sans visage
  • Le Bagne de Qamdo
  • Mon cœur pleure Léda
  • Cargo Zuàng Zhì
  • Impulsion
  • Thalie des morts
  • Il, qui prend des notes
  • Un si joli visage
  • Prodig(u)e
  • Prince Liphard
  • La Ronde des Chircifés
  • Quatre amoureux pour une reine vierge
  • Cavalier seul, prix de la Mandragore (2003), (Le Matricule des Anges)
  • M (un souvenir d'enfance)

Directeur de collection[modifier | modifier le code]

  • Pêcheur de la mer Intérieure (Ursula K. LE GUIN, éditions Souffle du rêve, 2010) [5]
  • Unlocking the air (Ursula K. LE GUIN, actuSF, 2022)(préface) [6]

Préface[modifier | modifier le code]

  • L'effet Churten (Ursula K. LE GUIN, actuSF, 2017) (postface)[7]
  • La voie des voix (anthologie de la 47e convention nationale française de science-fiction, 2020)
  • Unlocking the air (Ursula K. LE GUIN, actuSF, 2022)(préface)
  • D'amour, d'historiens & d'éléphants (Lorris MURAIL, Blogger de Loire, mot de l'éditeur)

Articles[modifier | modifier le code]

  • Ursula K. Le Guin, de l'autre côté des mots (David Meulemans, actuSF, 2021) : deux contributions[8].

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • O'dinn et la découverte des Runes (1993, Sermini Films) [9]
  • Chronique d'une décentralisation imposée (1994)

En tant qu'opérateur :

  • « Viombois, la bataille du hasard » (réal : Christophe Lagrange)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]