Bernard-Aloys Nkongmeneck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bernard-Aloys Nkongmeneck
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 68 ans)
BologneVoir et modifier les données sur Wikidata
Abréviation en botanique
Nkongm.Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Botaniste, universitaireVoir et modifier les données sur Wikidata

Bernard-Aloys Nkongmeneck, né le à Dschang[1] et mort le à Bologne (Italie[2]), est un ethnobotaniste et universitaire camerounais, professeur à l'université de Yaoundé I et fondateur du musée écologique du Millénaire (MEM).

Biographie[modifier | modifier le code]

Après une licence en sciences naturelles (1978), un doctorat de 3e cycle (1982) et un Doctorat d’État en systématique et écologie (1990), il est d'abord chercheur à l'herbier national du Cameroun pendant 7 ans, puis obtient un poste à l'université de Yaoundé. Il est admis au grade de professeur titulaire des universités en 2012.

En 2006 il fonde le premier musée d'histoire naturelle d'Afrique centrale, le musée écologique du Millénaire, installé depuis 2016 à Ntouessong V, un village de l'arrondissement de Soa[3].

Il a publié 116 articles scientifiques, est auteur en taxonomie (par exemple Cola letouzeyana Nkongm.) et a encadré une trentaine de thèses soutenues dans des universités camerounaises ou étrangères[1].

Le 27 juin 2015 il est installé chef de la communauté Atchouazong de Yaoundé dans le groupement Foréké-Dschang[1].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Le professeur Nkongmeneck était membre titulaire de l'Académie des Sciences du Cameroun[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Atchouazong : Bernard Aloys Nkongmeneck, chef de communauté à Yaoundé », journalducameroun.com, 1er juillet 2015 [1]
  2. « Le Prof. Bernard Aloys Nkongmeneck n'est plus », cameroonweb.com, 30 mars 2017, [2]
  3. « A la découverte du tout premier musée d’histoire naturelle d’Afrique Centrale », actucameroun.com, 29 juin 2016 [3]
  4. « L’Académie des sciences du Cameroun accueille neuf nouveaux membres », camernews.com, 8 mai 2015 [4]

Nkongm. est l’abréviation botanique standard de Bernard-Aloys Nkongmeneck.

Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI