Bence Máté

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bence Máté
Portrait of Bence Mate.jpg
Naissance
Nationalité
Hongroise
Activité
Formation
Pusztaszer Elementary School
Kiss Ferenc Forestry Vocational School
Distinctions
  • BBC Wildlife Photographer Of The Year 2010
    * BBC Young Wildlife Photographer Of The Year 2002,
    * Young Wildlife Photographer Of The Year Hungary 2000, 2001, 2002, 2003, 2004
    * Wildlife Photographer Of The Year Hungary 2006, 2008, 2010, 2013, 2015
Site web
Compléments

Bence Máté, né le , est un photographe animalier hongrois. Il est pionnier de la technique one-way glass photography (photographie à travers une vitre sans tain)[1] qui est aujourd’hui utilisée par de nombreux photographes animaliers dans le monde entier. En 2010, son image Marvel of Ants[2] (miracle des fourmis) gagne le titre prestigieux du Wildlife Photographer of the Year (photographe de la faune sauvage de l’année). Il est à ce jour le seul participant à avoir gagné ce titre à la fois dans la catégorie jeune et adulte de la compétition. Selon l’association non-lucrative Bridge Budapest[3], Bence est neuvième sur la liste des Hongrois (vivants en Hongrie) les plus connus dans le monde.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Bence Máté est né à Szeged le . Son père, Gábor Máté est professeur de mathématique et de technologie. Sa mère, Ildikó Máté est enseignante. Il a un frère cadet, Soma Máté. Alors qu'il a 2 ans, Bence et sa famille déménagent à l’orée du village de Pusztaszer, et construisent une maison près des marécages. Depuis la fenêtre de sa chambre Bence a vue sur les roselières ; c’est là qu’il prend ses premières photos d’oiseaux.

Études[modifier | modifier le code]

Bain dans la glace, 2005

Bence Máté fréquente l’école primaire de Pustaszer, où ses deux parents enseignent. Cependant, il ne se sent pas à sa place dans sa classe. Plus tard, en 1999 à la Kiss Ferenc Forestry High School, il se sent de plus en plus étouffé par le système éducatif. À l’âge de 13 ans déjà, il passe une grande majorité de son temps libre à prendre des photos de la vie sauvage. Ses professeurs encouragent cette passion. Bence gagne alors les troisième (2001) et deuxième (2002) prix pour les conférences qu’il donne au concours de Kitaibel Pál National Conservation et qu’il illustre avec ses propres clichés photographiques. En 2001 il assiste à sa première cérémonie à la BBC, Wildlife Photographer of the Year Award ; les frais aériens furent pris en charge par le personnel de son école. En 2003, il arrête l’école pendant six mois afin d’apprendre l’anglais à Londres où il gagne sa vie grâce avec des petits boulots (jardinage, employé au Ealing Broadway Burger King, etc.). De retour en Hongrie, Bence retourne dans son école pour sa dernière année. Il a cependant manqué trop de cours et décide en octobre 2003 de poursuivre sa scolarité à domicile. Ce système lui permet également de consacrer plus de temps à la photographie. En 2004, l'université de Hongrie occidentale offre une place à Bence. Cependant, étant fort pris par sa passion photographique, il n’acceptera jamais l’offre.

Premiers intérêts et carrière[modifier | modifier le code]

Avec la Lada rouge, 2006

À l’école primaire, Bence joint le club ornithologique pour enfants et il commence ainsi à découvrir les richesses naturelles qui entourent son village. Son intérêt pour la nature s’accentue, résultat des stages de préservation de la nature ainsi que d’un stage d’artisans nomades auxquels il participe entre 1993 et 1996. Ces stages étaient menés par son professeur de biologie, Zsolt Mészáros. Bence se fait de l’argent grâce à son élevage de lapins et à son artisanat. Il peut ainsi se procurer un appareil photo Zenit 4.5/300, qu’il peint en couleur de camouflage afin de pouvoir approcher plus discrètement les oiseaux. En , il construit son premier affût en roseaux (structures camouflées permettant d’observer les animaux sans être vu).

En 2000, Bence est nommé « jeune photographe de vie sauvage de l’année » en Hongrie (Young Wildlife Photographer of The Year). Il gagnera ce titre à cinq reprises entre 2000 et 2004.

En 2002, à l’âge de 17 ans, il devient le plus jeune membre de naturArt[4], l’association des photographes nature hongrois. Il continue de construire des affûts, dont certains sont souterrains, et à expérimenter de nouveaux clichés.

En 2001, son image Susliks est largement admirée au concours des jeunes photographes de faune sauvage de l’année organisé par la BBC (BBC Young Wildlife Photographer of the Year competition). L’année suivante, en 2002, sa photo Recycling[5] lui fait gagner le titre de jeune photographe nature de l’année dans la même compétition.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Bence photographiant un cobra au Sri Lanka

Le , à l’âge de 18 ans, Bence fonde son entreprise et commence à gagner sa vie grâce aux concours photos et conférences auxquels il participe, aux articles qu’il écrit, aux expositions qu’il organise et à la vente de ses images. Il continue également à passer beaucoup de temps dans la nature, dans ses affûts camouflés.

En , il change de technologie photographique en passant de l'argentique au numérique. Au printemps 2005, il expérimente la prise de vue à travers une vitre sans tain. Cette technique lui permet de photographier de plus près des animaux plus farouches sans les déranger. Elle s’est vite répandue chez les photographes travaillant avec des affûts.

Bence attire l’attention du monde photographique international lorsqu’il gagne en 2005 le prix The BBC Wildlife Photographer of the Year’s Eric Hosking Award (pour photographes âgés de 18 à 26 ans)[6]. Il est ensuite invité à photographier la vie sauvage du Pripyatsky National Park (en) de Belarus pour le Wild Wonders of Europe, un livre géographique promouvant la préservation de la nature[7]. Cet ouvrage présente des clichés des 69 photographes animaliers européens les plus talentueux, qui photographient les richesses naturelles de 48 pays européens[8].

Photographie de caimans au Brésil (2009)

En 2006, Bence rénove une petite ferme et y fonde une entreprise qui accueille des photographes animaliers. Cet endroit devient un lieu de passage très fréquenté par les photographes européens pratiquant la technique de l'affût. La même année il est nommé pour la première fois « photographe animalier hongrois de l’année » (Hungary's Wildlife Photographer of the Year). Ce titre lui fut à nouveau attribué en 2006, 2008, 2010, 2013 et 2015, un record de nombre de victoires dans l’histoire du concours.

« Ses visions et idées innovantes, ainsi que ses solutions techniques impressionnantes ont complètement réformé la pratique photographique d’oiseaux. Ses accomplissements ont prouvé que photographier les animaux en pleine action en vaut la peine et montre leurs comportements caractéristiques. D’un point de vue éthologique, d’intéressants et rares moments qu’il considère comme typiques sont présentés avec un éclairage particulier et une perspective extrême. C’est un photographe qui ne cesse de renouveler ses techniques et d’inventer de nouveaux styles. »

— Dr Zsolt Kalotás, président fondateur de la Society of Hungarian Nature Photographers

BBC Wildlife Photographer of the Year, Costa Rica, Brésil, Afrique du Sud[modifier | modifier le code]

Tower blind, Costa Rica, 2009

De novembre 2008 à avril 2009 et de septembre 2009 à mars 2010, Bence travaille au Costa Rica et y construit des affûts pour photographes animaliers. Cette expérience lui permet de développer ses compétences en planification et en conception d’affûts et de tester différents matériaux et techniques de construction.

En 2010, sa photo de fourmis coupe-feuilles, intitulée Marvel of Ants[9], lui fait gagner le titre de photographe de la faune sauvage de l’année (Wildlife Photographer of the Year). Bence devient ainsi le seul photographe dans l’histoire du concours à gagner ce grand prix à la fois dans la catégorie jeune et adulte. En 2010, Bence est aussi nommé Citoyen d’Honneur par le village de Pusztaszer en reconnaissance pour son apport à la communauté locale[10].


En 2012, il construit son premier affût submersible surnommé theater, Le Théâtre. Il construit aussi pour Zimanga Private Game Reserve[11] en Afrique du Sud des affûts camouflés pour observer exclusivement les oiseaux et les mammifères. Ce projet devint une entreprise qui fit de ces extraordinaires affûts africains une alternative aux safaris traditionnels.

Son credo sur la photographie de la faune sauvage[modifier | modifier le code]

« Une magnifique photo doit être techniquement parfaite, innovatrice et inimitable. Cela doit être le reflet véritable de ce qui se passe, et ses sujets doivent être capables de bouger selon leur envie. Alors que Photoshop peut être utilisé pour améliorer une image, le seul but de la post-production doit être le reflet de la réalité la plus authentique possible. »

— Bence Máté

Matériel photographique[modifier | modifier le code]

Année Appareil photographique Objectif / Lentille
1998 Zenit ES Zenit 2,8/50, 4,5/300mm
2000 Chinon CG5 Pentacon 2,8/135, 5,6/500mm
2001 Nikon 8008s Nikon MF2,8/300mm
2002 Nikon 8008s Nikon 2,8/20, 2,8/105 Macro, MF2,8/300mm
2003 Canon EOS-1N RS Nikon 2,8/20, 2,8/105 Macro, MF 2,8/300mm, Canon MF 5,6/800mm
2004 Canon 300D, EOS-1N RS Nikon 2,8/20, 2,8/105 Macro, MF 2,8/300mm, Canon MF 5,6/800mm
2006 Nikon D200, Panasonic FZ30, FZ50 Nikon 2,8/20, 2,8/105 Macro, MF 2,8/300mm
2008 Nikon D300, Panasonic GH1 Nikon 2,8/20, 2,8/105 Macro, 2,8/300mm, Sigma 5,6/300-800mm
2009 Nikon D300, D700, Panasonic GH2 Nikon 2,8/20, 2,8/105 Macro, 2,8/70-200, 2,8/300mm, Sigma 5,6/300-800mm Tokina 10-17mm fisheye
2010 Nikon D300, D700, Panasonic FZ100 Nikon 2,8/20, 2,8/105 Macro, 2,8/70-200, 2,8/300mm, Sigma 5,6/300-800mm, Tokina 10-17mm fisheye
2012 Nikon D700, D800, Panasonic FZ150, FZ200 Nikon 2,8/20, 2,8/105 Macro, 2,8/70-200, 2,8/300, 4/200-400mm, Sigma 5,6/300-800mm,
2013 Nikon D700, D800, D3S Nikon 2,8/20, 2,8/105 Macro, 2,8/70-200, 2/200, 2,8/300, 4/200-400mm, Sigma 2,8/15 fisheye, 5,6/300-800mm, Tamron 2,8/14-28
2014 Canon 1DX, Nikon D800, D3S, Panasonic GH4 Canon 70-200, 200-400mm, Nikon 2,8/20, 2,8/105 Macro, 2,8/70-200, 2/200, 2,8/300, 4/200-400mm, Sigma 2,8/15 fisheye, 5,6/300-800mm, Tamron 2,8/14-28
2015 Canon 1DX, Nikon D800, D3S, Panasonic GH4, FZ300 Canon 2,8/15 Fisheye, 2,8/16-36, 2,8/70-200, 1,2/85, 2,8/100 Macro, 2/200, 2,8/400, 4/200-400mm, Sigma 2,8/15mm fisheye, Tamron 2,8/14-28mm

Depuis 2006, Bence est l’un des visages de Panasonic, entre autres grâce au fait qu’il a démontré, avec ses photos, ce qui peut être réalisé avec du matériel de débutant. Il a testé en effet les appareils Panasonic dans des situations extrêmes comme notamment au Costa Rica, au Brésil, en Norvège, en Hongrie[12], au Sri Lanka[13] et en Afrique[14].

Prix principaux[modifier | modifier le code]

  • Jeune photographe de faune sauvage de l’année (international), 2002 (Young Wildlife Photographer of the Year (international))
  • Photographe de faune sauvage de l’année (international),
  • Jeune photographe de faune sauvage de l’année (Hongrie) 2000[15], 2001[16], 2002[17], 2003, 2004[18] (Young Wildlife Photographer of the Year (Hungary))
  • Photographe de faune sauvage de l’année (Hongrie), 2006[19], 2008[20], 2010[21], 2013[22], 2015[23] (Wildlife Photographer of the Year (Hungary))
  • Photographe de faune sauvage de l’année - Prix Eric Hosking pour le meilleur portfolio 2005[24], 2007[25], 2010[26], 2011[27] (Wildlife Photographer of the Year: Eric Hosking Award for the best portfolio)
  • Photographe de faune sauvage de l’année (international), Catégorie oiseau - Gagnant, 2014[28] (Wildlife Photographer of the Year (international): Birds category, Winner)
  • Photographe d’oiseau de l’année (Angleterre), 2005 (Bird Photographer of the Year (England))
  • GDT – Photographe européen de faune sauvage de l’année (Allemagne), catégorie mammifères, Gagnant 2015[29], (GDT – European Wildlife Photographer of the Year (Germany), Mammals category, Winner)
  • Premier prix au concours de la Meilleure photographie de Nature (États-Unis) 2010[30], 2012[31], 2014[32] (Nature’s Best Photography competition (USA), Category 1st prize)
  • Photographe environnemental de l’année (Angleterre), premier prix 2010[33] (Environmental Photographer of the Year (England), Category 1st prize)
  • Concours photo Memorial Maria Luisa (Espagne), gagnant 2010[34] (Memorial Maria Luisa Photo Contest (Spain), Overall winner)
  • Concours international de photographie MontPhoto (Espagne), gagnant 2014[35], 2015[36] (MontPhoto International photography contest (Spain), Overall winner)
  • Concours photo international (Aves – Belgique), gagnant 2014[37] (Aves International Photo Contest (Belgium), Overall winner)
  • Concours international de photo nature Transnatura (Roumanie), gagnant 2015[38] (Transnatura International Nature Photo Competition (Romania), Overall winner)
  • Concours international de photographie de faune sauvage (États-Unis), gagnant 2014[39] (National Wildlife international wildlife photography competition (USA), Overall winner)
  • Concours international de photographie EuroNatur (Allemagne), gagnant 2014[40] (EuroNatur International Photography Competition (Germany), Overall winner)

Classement des meilleurs photographes de faune sauvage de l’année[modifier | modifier le code]

Photographes publiés dans le BBC Wildlife Photographer of The Year portfolio book (min. 12 photographies)
Nom Pays Photographies
1. Bence Máté Drapeau de la Hongrie Hongrie 39
2. Konrad Wothe Drapeau de l'Allemagne Allemagne 30
3. Vincent Munier Drapeau de la France France 26
4. Brent Stirton Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud 24
5. Tim Laman (en) Drapeau des États-Unis États-Unis 22
6. Karl Amman Drapeau de la Suisse Suisse 21
7. Neil McIntyre Drapeau de la Grande-Bretagne Grande-Bretagne 20
8. Heinrich van den Berg Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud 18
8. Anup Shah Drapeau de la Grande-Bretagne Grande-Bretagne 18
10. Brian Skerry (en) Drapeau des États-Unis États-Unis 15
10. Daniel Beltrá (en) Drapeau de l'Espagne Espagne 15
12. Fritz Pölking (en) Drapeau de l'Allemagne Allemagne 14
12. Daniel J Cox Drapeau des États-Unis États-Unis 14
12. Andy Rouse Drapeau de la Grande-Bretagne Grande-Bretagne 14
12. Laurie Campbell Drapeau de la Grande-Bretagne Grande-Bretagne 14
12. Paul Nicklen Drapeau du Canada Canada 14
17. Burt Jones and Maurine Shimlock Drapeau des États-Unis États-Unis 13
17. Steve Winter Drapeau des États-Unis États-Unis 13
17. Martyn Colbeck Drapeau de la Grande-Bretagne Grande-Bretagne 13
17. Jamie Thom Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud 13
17. Charlie Hamilton James (en) Drapeau de la Grande-Bretagne Grande-Bretagne 13
22. Theo Allofs (en) Drapeau de l'Allemagne Allemagne 12
22. Jan Töve Drapeau de la Suède Suède 12
22. Asgeir Helgestad Drapeau de la Norvège Norvège 12
22. Thomas P Peschak Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud 12
22. Thomas D Mangelsen Drapeau des États-Unis États-Unis 12
22. Wendy Shattil and Bob Rozinski Drapeau des États-Unis États-Unis 12
22. Jan Vermeer Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 12
22. Martin Harvey Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud 12
Premiers prix toutes catégories et nombre de victoires (minimum 3)
Nom Pays Total Photographies Jeune Adulte
1. Bence Máté Drapeau de la Hongrie Hongrie 8 2 6
2. Fergus Gill Drapeau de la Grande-Bretagne Grande-Bretagne 6 6 0
3. Karl Amman Drapeau de la Suisse Suisse 5 0 5
3. Michael Nichols Drapeau des États-Unis États-Unis 5 0 5
5. Carlos Perez Naval Drapeau de l'Espagne Espagne 4 4 0
5. Paul Nicklen Drapeau du Canada Canada 4 0 4
5. Vincent Munier Drapeau de la France France 4 0 4
8. Jamie Thom Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud 3 0 3
8. Brent Stirton Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud 3 0 3
8. Fabian Fischer Drapeau de l'Allemagne Allemagne 3 3 0
8. Hans Strand Drapeau de la Suède Suède 3 0 3
8. Anup Shah Drapeau de la Grande-Bretagne Grande-Bretagne 3 0 3
8. Staffan Widstrand (sv) Drapeau de la Suède Suède 3 0 3
8. Iwan Fletcher Drapeau de la Grande-Bretagne Grande-Bretagne 3 3 0
8. Martyn Colbeck Drapeau de la Grande-Bretagne Grande-Bretagne 3 0 3
8. Michel Loup Drapeau de la France France 3 0 3
8. Tim Laman (en) Drapeau des États-Unis États-Unis 3 0 3
8. Darryl Torckler Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande 3 0 3
8. Mateusz Piesiak Drapeau de la Pologne Pologne 3 3 0
8. Frans Lanting Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 3 0 3
8. Steve Winter Drapeau des États-Unis États-Unis 3 0 3
8. Klaus Nigge (de) Drapeau de l'Allemagne Allemagne 3 0 3

Autres prix et titres[modifier | modifier le code]

  • Pro Natura award, 2016
  • Junior Prima award, 2014[41]
  • Blikk – Homme de l’année, catégorie presse, 2013 (Blikk – Man of the Year, press category)[42]
  • Un des 30 Hongrois talentueux de moins de 30 ans (One of the 30 successful young Hungarians under 30), 2014 (Forbes magazine)[43]
  • Le neuvième plus connu Hongrois contemporain (The 9th best known contemporary Hungarian), 2014 (Bridge Budapest)[44]
  • Top 10 du classement des Hongrois de premier plan, catégorie culture (Top 10 – leading Hungarians in the world), 2015[45]

Activités caritatives[modifier | modifier le code]

Construction d’affûts en Transylvanie avec Csaba Böjte (2014)

L’inspiration et modèle de Bence est le Hongrois Csaba Böjte, un moine catholique franciscain, qui a fondé la St Francis Foundation pour des orphelins et enfants en besoin. Cette organisation a déjà aidé 5 000 enfants. Bence a coopéré avec Frère Csaba et construit des affûts pour la fondation. Depuis 2013 il participe au programme Honorary Godparent[46] qui offre l’opportunité de contribuer aux soins d’un enfant.

La popularité de la série télévisée The Invisible Bird Photographer au sein des enfants a inspiré Bence à créer des plaines des jeux sur le thème de la photographie de la vie sauvage, ce qui amène les enfants à découvrir ce type de photographie. Les affûts sont équipés de verres sans tain, de chauffage électrique ainsi que de barres de singes et de toboggans pour inciter les enfants à participer aux activités extérieures.

Bence offre ses photos gratuitement aux parcs nationaux hongrois pour les fins de préservation de la nature. Depuis 2013 il fut nommé Ambassadeur des Parcs Nationaux (Ambassador of National Parks).

Livres[modifier | modifier le code]

Bence avec Sir David Attenborough, Londres (2014)
  • The Invisible Wildlife Photographer (Le photographe invisible de faune sauvage) – (ISBN 978-963-06-9845-0). Pour la première édition, la couverture de 500 copies du livre (qui était alors dédicacé et relié à la main) comportait un morceau de verre similaire à ceux utilisés par le photographe. Le livre n’est plus disponible aujourd’hui et son prix de collection tourne autour des 150 euros. L’album fut plus petit et simplifié pour la seconde édition. Les photos, textes et droits de publication appartiennent à Bence Mate. Langues : Anglais et Hongrois.
  • The Handbook of Bird Photography (Le manuel pour la photographie d’oiseaux) – (ISBN 978-1-937538-10-1). Il s’agit d’un manuel pratique de la photo d’oiseaux. Ce manuel donne beaucoup de conseils allant de la construction de camouflage aux techniques de flash pour les concours photos. Co-auteurs: Markus Varesvuo and Jari Peltomäki; éditeur: Rocky Nook. Langues : Anglais, Allemand, Français et Finnois.

Films[modifier | modifier le code]

  • The Invisible Bird Photographer. Spektrum Television commanda à l’atelier de cinématographie scientifique természetfilm.hu, dirigée par Chello Media (hu), trois courts-métrages de 26 minutes. Ces derniers eurent un grand succès. Les plans au ralenti faits par la caméra furent préparés par Bence. Réalisateur: Attila Molnár; Directeurs de la photographie: Zsolt Marcell Tóth, Bence Máté; narrateur: Péter Rudolf.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Speaking birds language », sur http://hidephotography.com/.
  2. (en) « Wildlife Photographer of the Year 2010 : Grand title winner », sur nhm.ac.uk.
  3. (en) « Bridge Budapest », sur http://bridgebudapest.org/
  4. (hu) « A naturArt alapítása », sur naturart.hu/.
  5. (hu) « A világ legjobb madárfotósának képei a Kámoni Arborétumban », sur alon.hu.
  6. (en) « The BBC Wildlife Photographer of the Year’s Eric Hosking Award ».
  7. (en) « Wild Wonders of Europe »
  8. (en) « Wild Wonders of Europe : The Photographers ».
  9. « Marvel of Ants », sur nhm.ac.uk.
  10. (hu) « Citoyen d’Honneur du village de Pusztaszer ».
  11. « Zimanga Private Game Reserve », sur zimanga.com.
  12. « LUMIX GH4 SPECIAL GALLERY : Bence Máté - Ice Cold Wings », sur panasonic.com.
  13. « Panasonic LUMIX FZ300 - Aufnahmen von Bence Máté », sur youtube.com.
  14. (en) « GH4 SPECIAL GALLERY », sur http://www.panasonic.com.
  15. « 2000 », sur etf.naturart.hu.
  16. « 2001 », sur etf.naturart.hu.
  17. « 2002 », sur etf.naturart.hu.
  18. « 2004 », sur etf.naturart.hu.
  19. « 2006 », sur etf.naturart.hu.
  20. « 2008 », sur etf.naturart.hu.
  21. « 2010 », sur etf.naturart.hu.
  22. « 2013 », sur etf.naturart.hu.
  23. « 2015 », sur index.hu/kultur.
  24. « 2005 », sur burkemuseum.org.
  25. « 2007 », sur xpatloop.org.
  26. « 2010 », sur nhm.ac.uk.
  27. « 2011 », sur nhm.ac.uk.
  28. « 2014 », sur nhm.ac.uk.
  29. « 2015 », sur gdtfoto.de.
  30. « 2010 », sur photoblog.nbcnews.com.
  31. « 2012 », sur naturalhistory.si.edu.
  32. « 2014 », sur naturalhistory.si.edu.
  33. « 2010 », sur telegraph.co.uk.
  34. « 2010 », sur memorialmarialuisa.com.
  35. « 2014 », sur fest.montphoto.com.
  36. « 2015 », sur montphoto.com.
  37. « 2014 », sur faunesauvage.fr.
  38. « 2015 », sur vadon.ro.
  39. « 2014 », sur nwf.org.
  40. « 2014 », sur euronatur.org.
  41. (hu) « JUNIOR PRIMA DÍJ - KORÁBBI DÍJAZOTTAK », sur http://primissima.hu/
  42. (hu) « Máté Bence lett a Blikk Év reménysége », sur http://blog.volgyiattila.hu/,
  43. (hu) « Forbes: 30 sikeres magyar fiatal 30 alatt », sur http://www.szeretlekmagyarorszag.hu/,
  44. (hu) « Íme a tíz legsikeresebb, világhírnévnek örvendő magyar », sur http://www.bumm.sk/,
  45. (hu) « Kiadványba gyűjtötték napjaink magyar sikereit », sur http://welovebudapest.com/,
  46. « programme Honorary Godparent », sur szentferencalapitvany.org.

Liens externes[modifier | modifier le code]


Notices d'autoritéVoir et modifier les données sur Wikidata : Fichier d’autorité international virtuel • International Standard Name Identifier • Bibliothèque nationale de France (données) • Bibliothèque du Congrès • Base de bibliothèque norvégienne • WorldCat