BMC Software

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir BMC.

BMC Software
logo de BMC Software
Logo de BMC Software

Création 1980
Fondateurs John Moores (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Personnages clés Garland Cupp, Robert E. Beauchamp
Forme juridique Société par actionsVoir et modifier les données sur Wikidata
Siège social Houston, Texas
Activité Logiciels informatiques
Produits Logiciel[1], Control-M Workload Automation (d), BMC Remedy Action Request System (d) et BMC RemedyVoir et modifier les données sur Wikidata
Effectif 6 100 (2010)
Site web www.bmc.com

Chiffre d'affaires 2,2 milliards de USD (2012)

BMC Software Corporation est une société américaine fondée en 1980 spécialisée dans les logiciels qui gèrent les services des infrastructures informatiques[2]. Fondée à Houston, Texas, elle tient son nom des initiales de ses trois fondateurs, Scott Boulett, John Moores et Dan Cloer[3].

Sites[modifier | modifier le code]

BMC est une compagnie multinationale, présente en Amérique du Nord, Australie, Europe, et Asie, avec des bureaux partout dans le monde[4]. Le siège est à Houston[5]. et Austin au Texas, à San José en Californie, à Aix-en-Provence et à Sophia-Antipolis en France, en Israël.

En 2006, Thomas Properties Group Inc. rachète le site de BMC Software Inc à pour 295 millions de dollars[6].

Histoire[modifier | modifier le code]

Ancien logo

Produits[modifier | modifier le code]

BMC Software édite des logiciels de gestion de services informatique, d'automatisation de centres de traitement de données, de gestion de performance, de gestion du cycle de vie de virtualisation et de gestion de cloud computing[réf. nécessaire].

BMC Software propose des produits dans différentes catégories[réf. nécessaire] :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. National Software Reference Library, (organisation)Voir et modifier les données sur Wikidata
  2. (en) Bruce Rogers, « BMC's Past Near-Death Moment Prepared It For Today's Growth », Forbes,‎ (lire en ligne, consulté le 24 août 2018)
  3. John Bauder, « Luddy learned from Moores », San Diego Reader,‎ (lire en ligne)
  4. « BMC Software, Inc. (BMC) », bizjournals,‎ (lire en ligne)
  5. Staff writer, « BMC Software Inc. », The New York Times,‎ (lire en ligne)
  6. Staff writers, « Thomas Properties acquires BMC Software campus », Houston Business Journal,‎ (lire en ligne[archive du ])

Liens externes[modifier | modifier le code]