Avion (homonymie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie. Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.

Sur les autres projets Wikimedia :

Un avion est un aérodyne (un aéronef plus lourd que l'air), entraîné par un organe moteur.

Mais il peut désigner aussi par association :

  • Un avion : type de manège très populaire dans les parcs d'attractions et fêtes foraines. Ces manèges sont de type « Avion » car les véhicules proposés par ces attractions sont souvent des avions.
  • Un avion de papier est un origami (ou pliage) que l'on fabrique artisanalement en pliant du papier de manière qu'il puisse planer.
  • Un pont-avion est un pont qui permet à des avions de franchir un obstacle en creux, en général une route, une rivière, …
  • Un porte-avions est un navire de guerre permettant le lancement et la réception d'aéronefs à partir de son pont.

Mais aussi :

Histoire[modifier | modifier le code]

Les Avions, lat. auiones, étaient un peuple germain mentionné du III.e av.JC au VII.e apJC , notamment par Pline l'ancien[1] , Tacite[2], Ptolemée[3] et dans le Widsith[4].

Géographie[modifier | modifier le code]

Avion est un nom de lieu notamment porté par :

Culture[modifier | modifier le code]

Avion est le titre de plusieurs œuvres :

« […] gardons-lui le nom suave d'avion
Car du magique mot les cinq lettres habiles
Eurent cette vertu d'ouvrir les ciels mobiles.
Français, qu'avez-vous fait d'Ader l'aérien ?
Il lui restait un mot, il n'en reste plus rien[5]. »

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gaius Plinius Secundus Maior, Naturalis Historia, XXXVII, 45,
  2. Corneli Taciti, de Origine et Situ Germanorum, Chap 40
  3. Claudius Ptolemeus, Geographike Hyphegesis, in Atlas «Germania Magna»
  4. Alan Bliss, The Aviones and Widsith 26a, in Journal of Anglo-Saxon England, Vol. 14, December 1985, pp. 97-106
  5. Apollinaire (préf. André Billy), Œuvres poétiques, Gallimard, coll. « Bibliothèque de la Pléiade » (no 121), , 1344 p., p. 728-729