Argiope picta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les araignées
Cet article est une ébauche concernant les araignées.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations du projet Arachnologie.

Argiope picta
Description de l'image Argiope picta.JPG.
Classification selon The World Spider Catalog
Règne Animalia
Embranchement Arthropoda
Sous-embr. Chelicerata
Classe Arachnida
Ordre Araneae
Sous-ordre Araneomorphae
Famille Araneidae
Genre Argiope

Nom binominal

Argiope picta
C. L. Koch, 1871

Synonymes

  • Argiope gorgonea L. Koch, 1871
  • Argiope principalis L. Koch, 1872
  • Argiope lugubris L. Koch, 1872
  • Argiope papuana Workman, 1900
  • Gea dubiosa Strand, 1911

Argiope picta est une espèce d'araignées aranéomorphes de la famille des Araneidae[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

Cette espèce se rencontre aux Moluques et en Nouvelle-Guinée occidentale en Indonésie, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, aux Salomon, au Vanuatu et au Queensland et au Territoire du Nord en Australie[1],[2].

Description[modifier | modifier le code]

Argiope picta
Argiope picta

Elle est similaire en taille à Argiope aetherea, elle s'en distingue pourtant, chez la femelle, par des dessins et colorations abdominaux[2]. Les mâles des deux espèces étant largement identiques. Le dimorphisme sexuel est notable, les mâles étant moins grands que les femelles.

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • L. Koch, 1871 : Die Arachniden Australiens, nach der Natur beschrieben und abgebildet. Nürnberg, vol. 1, p. 1-104 (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b WSC, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. a et b Levi, 1983 : The orb-weaver genera Argiope, Gea, and Neogea from the western Pacific region (Araneae: Araneidae, Argiopinae). Bulletin of the Museum of Comparative Zoology, vol. 150, p. 247-338 (texte intégral).