Petit agreste

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Arethusana arethusa)

Arethusana arethusa • Mercure

Le Petit agreste ou Mercure (Arethusana arethusa) est une espèce de lépidoptères (papillons) appartenant à la famille des Nymphalidae et à la sous-famille des Satyrinae. C'est la seule espèce du genre monotypique Arethusana.

Description[modifier | modifier le code]

Le petit agreste est de couleur ocre avec une large bande submarginale jaune orangé, et un gros ocelle noir aveugle à l'apex des antérieures.

Le revers des antérieures est jaune orangé bordé plus ou moins largement de marron, avec le gros ocelle noir discrètement pupillé à l'apex des antérieures alors que le revers des postérieures est marqué d'une bande claire et de nervures blanches bien visibles.

Chenille[modifier | modifier le code]

Sa chenille est de couleur beige à rayures longitudinales marron terne[1].

Biologie[modifier | modifier le code]

Période de vol et hivernation[modifier | modifier le code]

Le petit agreste vole en une génération entre mi-juin et début mi-septembre[2].

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

Les plantes hôtes de sa chenille sont diverses, des Festuca, des Dactylis, des Poa et Bromus erectus[3].

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

Le petit agreste est présent sous forme d'isolats, un au Maroc, un dans le sud-ouest de l'Europe (Espagne, Portugal, France) un dans les balkans (Slovaquie, Albanie, Grèce), Turquie et Moyen-Orient jusqu'en Arménie, sud de la Russie et sud-ouest de la Sibérie[2],[3].

Au Maroc, c'est Arethusana arethusa aksouali qui est indigène des montagnes du Toubkal et uniquement présent en ce lieu[4].

Le petit agreste est présent dans la majorité des départements de la France métropolitaine excepté les départements de Bretagne, des Vosges, de la Haute-Saône et Alsace, de la Creuse, du Puy-de-Dôme, de l'Allier et de la Haute-Loire, du Pas-de-Calais et la Corse[5].

Biotope[modifier | modifier le code]

Le Petit agreste réside dans des landes et friches sèches jusqu’à 1 700 mètres.

Systématique[modifier | modifier le code]

Synonymes[modifier | modifier le code]

  • Papilio arethusa [Schiffermüller], 1775 Protonyme
  • Papilio erythia Hübner, 1805
  • Hipparchia arethusa [Otakar Kudrna]
  • Arethusana dentata (Frayer, 1834)
  • Satyrus boabdil Rambur, 1840
  • Satyrus dentata Staudinger, 1871[3],[7].

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

  • Le Petit agreste ou Mercure en français
  • False Grayling en anglais, Rotbindiger Samtflater en allemand et Pintas ocres en espagnol[3].

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Sous-espèces
  • Arethusana arethusa aksouali Wyatt, 1952 au Maroc.
  • Arethusana arethusa heptapotamica (Stauder, 1924)
  • Arethusana arethusa pontica (Heyne, [1895][3].

Le Petit agreste et l'Homme[modifier | modifier le code]

Protection[modifier | modifier le code]

Il est protégé dans la région Île-de-France et figure dans l'arrêté du relatif à la liste des insectes protégés en région Île-de-France[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Moths and Butterflies of Europe and North Africa
  2. a et b Tom Tolman, Richard Lewington, Guide des papillons d'Europe et d'Afrique du Nord, Delachaux et Niestlé, (ISBN 978-2-603-01649-7)
  3. a b c d et e funet
  4. faune et flore du Maroc
  5. lepinet
  6. [Schiffermüller], 1775 Ank. syst. Schmett. Wienergegend : 169, no. F. 16
  7. INPN taxonomie
  8. INPN protection

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Tom Tolman, Richard Lewington, Guide des papillons d'Europe et d'Afrique du Nord, Delachaux et Niestlé, (ISBN 978-2-603-01649-7)
  • Lionel G. Higgins et Norman D. Riley (1988). Guide des papillons d'Europe, Delachaux et Niestlé (Lausanne).