Antoine Coppola

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Coppola.

Antoine Coppola est un cinéaste et un enseignant-chercheur français d'abord à l'Université de Provence puis à l'Université Sungkyunkwan. Il a été professeur invité à l'Université nationale coréenne des arts de Séoul.K'art. KNUA. Il est aussi chercheur associé à l'UMR 8173 CNRS-EHESS

Spécialiste du cinéma coréen, il est notamment l'auteur de Cinéma sud-coréen : du confucianisme à l'avant-garde et Le cinéma asiatique, publiés aux éditions L'Harmattan respectivement en 1996 et 2004. Cet auteur fait autorité en matière de cinéma asiatique en général et coréen en particulier. En 2008, il a publié "Cinémas d'Asie orientale" aux editions Corlet/Cinemaction. En 2009, il a publié "Le Cinéma nord-coréen : arme de destruction massive?" dans la revue Les Temps Modernes. En 2012, il a publié "Ciné-voyage en Corée du Nord : l'expérience du film Moranbong". Éditions Atelier des Cahiers. Sur le cinéma français, il a publié : Introduction au cinéma de Guy Debord (Éditions Sulliver, 2003 et nouvelle édition augmentée de 2005)


Il a collaboré régulièrement à la revue panasiatique Munwhakwahak. Il a été chroniqueur culturel pour la revue "Chosun Weekly" (Corée). Il contribue depuis 2010 comme critique de cinéma a la chaine sud-coréenne KBS world international. Il a été également conseiller à la "Semaine Internationale de la Critique du festival de Cannes" et au festival international de San Sebastian.

Il a également réalisé plusieurs films en Asie, dont "Fragments of Absence" (2008),Naked Seoul (2001) et Les entrailles du chaman (2002). "Kim Ki-Duk : cinéaste de la beauté convulsive" (documentaire, 2006), "Cheong Gye Chon : rivière du Well Being coréen" Il a réalisé en France les films suivants : "Les Communards" (Docu-fiction, 2007) "Les Contes cruels du Seigneur de Lacoste ou Les impostures de l'amour" (Docu-fiction, 2006) "Bagdad Ground Zero" (Moyen-métrage, 2003) Et en Corée du Sud : "Solo" (docu-fiction, 2012) "Coyos" (documentaire, 2013) "No Return" (web series, 2015)

Références[modifier | modifier le code]

  • Quatrième de couverture de l'ouvrage "Le cinéma asiatique", op. cit.
  • Catalogue du festival International du film de Jeong-ju, 2007.
  • Catalogue du festival EIDF - EBS de Séoul (2008)
  • Programme du festival SENEF de Séoul (2008)
  • Dos de couverture de l'ouvrage "Ciné-voyage en Corée du Nord", op. cit.
  • Site web de KBS world radio international