Anna Sundström

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Anna Sandström.
Anna Sundström
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Spånga (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 86 ans)
Adolf Fredriks församling (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Domaine
Directeur de thèse

Anna Sundström, née Anna Christina Persdotter le à Kymlinge, Spånga et morte en , est une chimiste suédoise. Assistante de Jöns Jacob Berzelius de 1808 à 1836, elle est considérée comme étant la première femme chimiste de Suède[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Anna Persdotter est la fille de l'agriculteur Per Jansson. Elle prend plus tard Sundström comme nom de famille. Très tôt, elle s'installe à la capitale pour servir en tant que femme de chambre, et est employée  par Jöns Jacob Berzelius. Elle se révèle très compétente dans sa fonction d'assistante du chimiste. Au fil de son travail, elle apprend la chimie et en acquiert une vaste connaissance. Berzelius a déclaré: « Elle maîtrise la totalité de mes équipements, de même que leurs noms, à un tel degré que je pouvais sans hésitation lui faire distiller de l'acide Chlorhydrique[2]. ». Sundström devient par la suite l'administratrice du laboratoire et supervise les travaux des étudiants.

Elle est contrainte de démissionner au moment où Berzelius épouse Elisabeth Poppius, en 1836.

Mémoire[modifier | modifier le code]

Chaque année, la division de chimie inorganique de la Société de chimie suédoise sélectionne les meilleures thèses de Doctorat en chimie inorganique et récompense son auteur du prix Anna Sundström[3].

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]