Andrey Kovalchuk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kovaltchouk.
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Andrey Kovalchuk
A Kovalchuk 2017.jpg
Naissance
Nom de naissance
Andrey Nikolaïevitch Kovalchuk
Nationalité
Drapeau de la Russie Russe
Activité
Formation
Influencé par
Distinctions
Site web

Andrey Nikolaïevitch Kovalchuk (en russe : Андрей Николаевич Ковальчук et en anglais : Andrey Nikolayevich Kovalchuk), né le à Moscou, est un sculpteur russe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de l'architecte Nikolaï Kovalchuk[1], il remporte en 1988 son premier concours pour un projet de monument aux victimes de la Catastrophe nucléaire de Tchernobyl. Cette sculpture lui apporte la gloire et marque le début de sa carrière de sculpteur monumentaliste[1].

Diplômé en 1981 de l’Académie d’État d’Art et d’Industrie Stroganov de Moscou, il détient le titre d'Artiste du peuple de la Fédération de Russie (attribué en 2003) et est lauréat de nombreuses distinctions dont le Prix de la Culture du Gouvernement de la Fédération de Russie (en 2008). Il préside depuis 2009 l’Union des peintres russes[1].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Inauguration de la Statue d’Ivan Bounine écrivain russe, en présence du maire de Grasse, le sénateur Jean Pierre Leleux et l'ambassadeur de la Fédération de Russie Alexandre Orlov

Ses œuvres, qui ornent plusieurs villes européennes comme Munich, Turku ou Paris (statue à l’effigie de Pierre Cardin sur les Champs-Élysées)[1], incarnent son profond intérêt pour l'Histoire de la Russie. Parmi ses nombreuses compositions sculpturales, on compte des monuments dédié à Pierre Ier le Grand à Astrakhan, à Alexandre Pouchkine à Astana[1] ou encore à l'Amiral Fiodor Fiodorovitch Ouchakov dans la capitale russe. L'une de ses sculptures les plus récentes, un monument à la mémoire des pilotes de l'escadrille Normandie-Niémen, a été dévoilée le à Moscou, dans le parc de Lefortovo, par les présidents Nicolas Sarkozy et Vladimir Poutine[2]. Statue d'Ivan Bounine inaugurée à Grasse[3] en 2017 en présence de l'ambassadeur de Russie Alexandre Orlov, le maire de Grasse Jérôme Viaud et le Sénateur Jean Pierre Leleux.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e « Graver dans le bronze ma perception de l’univers » par Flora Moussa dans le journal Russia Beyond the Headlines du 18 juin 2014.
  2. Inauguration du Monument Normandie Niemen sur le site de l'Ambassade de France à Moscou.
  3. « Le retour d’Ivan Bounine à Grasse », sur larina-translation.fr, actualité France-Russie par Eleonora Larina,

Liens externes[modifier | modifier le code]