Alcoolate

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les composés organiques
Cet article est une ébauche concernant les composés organiques.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Structure d'un alkoxyde.

Un alcoolate (ou alkoxyde) est la base conjuguée d'un alcool.
La formule générale est donc R-O.
Son contre-ion peut être un atome métallique.

Synthèse[modifier | modifier le code]

Les alcoolates peuvent être synthétisés par réduction de métaux alcalins, tel le sodium (Na).

Réactivité[modifier | modifier le code]

Les alcoolates possèdent trois types de réactivité.

Comme base[modifier | modifier le code]

Bases conjuguées des alcools, les alcoolates peuvent réaliser des réactions acido-basiques. Leur pKa est compris de manière générale entre 16 et 18, à l'exception des phénolates dont le pKa est plus proche de 10.

Comme nucléophile[modifier | modifier le code]

Synthèse de Williamson, où X est un halogène.

L'atome d'oxygène est un site nucléophile, considéré comme « dur » dans la théorie HSAB.
Les alcoolates peuvent réagir avec des composés halogénés pour former des éthers, par la synthèse de Williamson :

Il est également possible d'obtenir des esters ou des tosylates.

Vis-à-vis de l'oxydation[modifier | modifier le code]

Les ions alcoolates sont susceptibles d'être oxydés en radicaux alkoxyles par le dioxygène de l'air[1].

Nomenclature[modifier | modifier le code]

Les alcoolates sont désignés par le suffixe -olate


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (fr)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jacques Drouin, Introduction à la chimie organique : Les molécules organiques dans votre environnement. Usages, toxicité, synthèse et réactivité, Librairie du Cèdre, , 1e éd. (ISBN 2-916346-00-7), p. 393