Affaire Balco

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le sport
Cet article est une ébauche concernant le sport.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations du projet sport.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Balco (homonymie).

L'affaire Balco est un scandale de dopage qui touche le sport américain au printemps 2003. Il tient son nom du Laboratoire Balco (Bay Area Laboratory Co-Operative), propriété de Victor Conte.

Déroulement[modifier | modifier le code]

L'affaire commence en par un appel téléphonique, alors anonyme, de l'entraîneur d'athlétisme Trevor Graham (ex-entraîneur de Marion Jones) à l'USADA. Dans cet appel, il accusait des athlètes d'avoir recours à une substance indétectable aux contrôles, la THG (tétrahydrogestrinone). Il désignait Victor Conte comme organisateur du trafic. Une perquisition effectuée au siège du laboratoire Balco le 3 septembre 2003 permettait de découvrir des hormones de croissance, des stéroïdes et une liste de clients parmi lesquels[1] :

Le 15 juillet 2005, Victor Conte et Greg Anderson évitent le procès en plaidant coupable et en concluant un accord financier. Victor Conte est condamné à quatre mois de prison et quatre mois de résidence surveillée[2].

Le 15 novembre 2007, Barry Bonds est poursuivi pour parjure[3].

En , le San Francisco Chronicle révèle que la sprinteuse Marion Jones a elle aussi consommée de la THG en 2000-2001[4]. Le 11 janvier 2008, est condamnée à six mois de prison pour parjure. Elle est incarcérée le 7 mars 2008.

Le 4 avril 2008, la cycliste Tammy Thomas est reconnue coupable de parjure[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]