Adresse virtuelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’informatique
Cet article est une ébauche concernant l’informatique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Virtual address space and physical address space relationship.svg

En informatique, une adresse virtuelle est une adresse de la mémoire virtuelle qu'un système d'exploitation met à disposition de ses processus pour qu'ils puissent s'exécuter.

L'expression est souvent employée par opposition à l'adresse physique[1] dans laquelle elle est convertie par l'unité de gestion mémoire (MMU).

Structure[modifier | modifier le code]

Une adresse virtuelle en architecture 32 bits comprend trois parties[2] :

  1. De 0 à 11 : index du mot dans la page.
  2. De 12 à 21 : index de la page dans le répertoire.
  3. De 22 à 31 : index du répertoire dans la mémoire.

Par exemple l'adresse 0x0012F980 représente en système binaire 0000000000 0100101111 100110000000), correspondant à :

répertoire      page          mot
0000000000   0100101111   100110000000

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-François Bouchaudy, Linux administration: Tome 2 : Administration système avancée, Editions Eyrolles, (lire en ligne)
  2. « Converting Virtual Addresses to Physical Addresses »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :