Accumulateur oléo-pneumatique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les accumulateurs oléopneumatiques sont en cours de développement depuis la fin du XXe siècle[1]. Ils permettent de stocker l'énergie (par exemple d'origine électrique) grâce à l'usage de liquides ou de gaz sous pression.

Description[modifier | modifier le code]

Par leur rendement, leur durée de vie, leur facilité de fabrication et de recyclage en fin de vie, elles promettent des possibilités uniques en matière de stockage d'énergie, en particulier pour assurer le « tampon » pour les énergies produites de façon intermittente (solaire, éolien), ou au contraire de façon continue mais peu modulable (nucléaire)[réf. nécessaire].

Au-delà de ces applications d'aide à l'adéquation production/consommation de l'électricité distribuée en réseau, les accumulateurs oléo-pneumatiques pourront assurer le stockage d’énergie pour des unités de production d'énergie décentralisées.

Projets et experimentations[modifier | modifier le code]

De tels systèmes sont actuellement en cours de développement par des sociétés telles que Enairys et Solar Euromed et en cours d’expérimentation dans des centrales solaires et dans le cadre du projet allemand ADELE[2].

Une expérimentation de ce type a été lancée en 2011 sur le site suisse de Mont-Soleil (Jura)[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]