Abstracta cinema

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Affiche du Manifeste de Jean Raine en 1951

Abstracta Cinema est un festival international consacré au cinéma abstrait.

La première édition de l'exposition a eu lieu à Rome du 12 au 17 septembre 2006 sous la direction de Massimo Pistone. Plus de 200 films du monde entier ont ainsi été projetés à Rome (Italie).

Il s'agit de la reprise d'une initiative entreprise à Liège en 1951 par Jean Raine, artiste CoBrA, à laquelle ont participé de grands auteurs dada et surréalistes. Cette aventure, recommencée en 2006, se poursuit depuis.

Références du genre[modifier | modifier le code]

Le cinéma abstrait : À partir des années 1920, des auteurs provenant des arts visuels commencèrent à manipuler le langage cinématographique pour l'arracher à la narration pure : le cinéma abstrait ne raconte pas et ne montre rien d'autre que soi-même, il est défini dans ces années-là par le critique et théoricien Rudolf Kuntz comme « absolu ». En 2006, grâce à Massimo Pistone, initiateur du festival et directeur du Centre d'étude audiovisuel et des réseaux du Link Campus University of Malte, un festival consacré au cinéma abstrait a revu le jour après 55 ans d'interruption, depuis 1951.

Abstracta 2013[modifier | modifier le code]

L'édition 2013 a eu lieu à Rome, à la Casa del Cinema, les 10 et 11 octobre.

Directrice artistique : Valentina Domenici

1er Prix
  • Bang bang de Katie Goodwin
Mention spéciale du jury
  1. Black and white de Stuat Pound


Abstracta 2012[modifier | modifier le code]

L'édition 2012 a eu lieu à Rome, au Campo Boario, Padiglione dell’Accademia delle Belle Arti di Roma, les 24, 25 et 26 septembre.

Directrice artistique : Valentina Domenici

1er Prix
  • A woman from the past, much loved de Stuart Pound
Mentions spéciales du jury
  1. Crop Duster Octet de Gregg Biermann

Abstracta 2011[modifier | modifier le code]

L'édition 2011 a eu lieu à la Casa del Cinema à Rome, les 14, 15, 16 septembre

Directrice artistique : Valentina Domenici

1er Prix
  • Coming out, de Viviane Vaugh
Mentions spéciales du jury
  1. Interferences, de Marcin Wojciechowski
  2. Aanaatt, de Max Hattler (en)
  3. Slow fall, de Neil Ira Needleman

Abstracta 2010[modifier | modifier le code]

L'édition 2010 du festival a eu lieu sur l'île Tibérine à Rome à l'occasion de l'évènement L'Isola del Cinema, les 25, 26, 27 et 28 août, et à l'université de Vienne le 25 mai 2010.

1er Prix
  • Abstract?, d'Alexey Dmitriev (Russie)
Mentions spéciales du jury
  1. Rauschen & Brausen, de Daniel Burkhardt (Allemagne)
  2. La conspiration du cerveau, de Didier Feldmann (France)
  3. In focus memories, de Danilo Torre (Italie)

Abstracta 2009[modifier | modifier le code]

L'édition 2009 du festival a eu lieu les 25, 26 et 27 août à Rome[1] et à Bangkok les 11, 12, 13 décembre 2009.

1er Prix

ex æquo :

  • Before the election (2009), Shun Yu Mo (Chine)
  • Ironwood (2009), Richard Tuohy (Australie)
Mentions spéciales du jury
  1. Free women (2008/2009), Viviane Vagh (France)
  2. In girum (2008), Nike Cope (Grande-Bretagne)
  3. Lost in the desert (2008), Shoa Abu Hussien (Égypte)
  4. M (2009), Félix Dufour-Laperrière (Canada)
  5. Lipton files (2006), Justin Wiggan et Piratehairwaves (Grande-Bretagne)
  6. Intermezzo (2006), Rafael Balboa Rivera (Mexique)
  7. Vagina cosmica (2009), Otolab (Luca Pertegato e Fabio Volpi) (Italie)

Abstracta 2008[modifier | modifier le code]

La programmation d'Abstracta 2008 a été projetée du 23 au 27 septembre 2008 à Rome, les 12 et 13 octobre à New York ainsi que les 26 et 27 octobre au Caire. Pour cette troisième édition du festival, les organisateurs ont reçu du monde entier, plus de 350 œuvres. L'évènement est soutenu par Link Campus University of Malta et organisé en collaboration avec l'association ZAC.

Le jury international chargé de désigner les vainqueurs du festival Abstracta 2008 était composé de Americo Sbardella du Filmstudio de Rome, de Vanna Fadini, présidente de la société de gestion de Link Campus University, de Gerardo Lo Russo, directeur de l'académie des beaux arts de Rome, de Pip Chodorov, qui dirige et anime Re:Voir Vidéo (Paris), Simonetta Lux, professeur d'histoire de l'art contemporain à la Sapienza de Rome et Javier Aguirre à qui nous devons la dénomination du genre Anticine. Abstracta a consacré en 2008 une soirée spéciale aux courts métrages abstraits des élèves du Cours de l'Académie Royale des Beaux Arts de Rome. Dans la lignée de cet évènement, deux courts métrages Mario Bros Changing Karma et Acqua santa, de la réalisatrice, scénariste, journaliste et professeur Fernanda Monnaie ont été présentés.

1er Prix
  • Scattered...Wide de Henry Gwiazda (États-Unis)
Mentions spéciales du jury
  1. Corpus tracks de Saul Saguatti et Audrey Coianiz (Italie-France)
  2. V1:Tourbillons de Christian Lebrat (France)
  3. I am Elizabeth de Jerry Sangiuliano (États-Unis)
  4. Another picture de Gregg Biermann (États-Unis)
  5. Lacus temporis de Bret Battey (Royaume-Uni)

Abstracta 2007[modifier | modifier le code]

Projection en avant-première du film d'Elio piccon "Tre tempi di Cinema astratto" avec une musique de Roman Vlad.

1er Prix

Vainqueur : Mercurius de Bret Battey (Grande-Bretagne)

Mentions spéciales du jury
  1. Energie! de Thorsten Fleisch (Allemagne)
  2. Symphonie caténaire de Didier Feldmann (France)
  3. Exploration de Johanna Vaude (France)
  4. White noise de Dennis H. Miller (États-Unis)
  5. Le Possede' de Leonardo Carrano (Italie)

Abstracta 2006[modifier | modifier le code]

1er Prix

Vainqueur : Basmati de Saul Saguatti (Italie)

Mentions spéciales du jury
  1. Paris, une réalité inachevée de Didier Feldmann (France)
  2. Contamination de Carl Stevenson (Angleterre)
  3. Abstracto du Taller de Cine El Mate (Argentine, école du cinéma pour l'enfance)[2]
  4. Trascrizioni de Pietro D'agostino (Italie)
  5. Intersezioni d'Adriana Amodei (Italie)
  6. Skull and Blackberries d'Eric Ostrowski (États-Unis)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]