Abeokuta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Abeokuta
Vue du sommet de l'Olumo Rock.
Vue du sommet de l'Olumo Rock.
Administration
Pays Drapeau du Nigeria Nigeria
État Ogun
Démographie
Population 888 924 hab. (2012)
Population de l'agglomération 1 117 000 hab. (2012)
Géographie
Coordonnées 7° 09′ 00″ N 3° 21′ 00″ E / 7.15, 3.357° 09′ 00″ Nord 3° 21′ 00″ Est / 7.15, 3.35
Altitude 66 m

Géolocalisation sur la carte : Nigeria

Voir la carte administrative du Nigeria
City locator 14.svg
Abeokuta

Géolocalisation sur la carte : Nigeria

Voir la carte topographique du Nigeria
City locator 14.svg
Abeokuta

Abeokuta est une ville du Nigeria, capitale de l'état d'Ogun, fondée en 1825 comme refuge contre les chasseurs d'esclaves du Dahomey et d'Ibadan.

Géographie[modifier | modifier le code]

  • Altitude : 67 mètres.
  • Latitude : 007º 09' N
  • Longitude : 003º 21' E

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1946 pour protester contre les taxes décidées par l'autorité coloniale britannique, les femmes de la ville et des alentours adhèrent en grand nombre à l'Union des femmes d'Abeokuta dirigée par Funmilayo Ransome-Kuti. L'action continue de ces femmes oblige le roi, Alake Ademola II, qui était encore une autorité reconnue par les anglais, est contraint à l'exil, les femmes sont libérées des taxes et elles obtiennent le droit de siéger dans les instances locales[1].

Économie[modifier | modifier le code]

  • Cimenterie.
  • Industries textiles et alimentaires, cacao, arachides.
  • Population : 593 140 habitants en 2005.

Personnalité[modifier | modifier le code]

  • Fela Kuti, chanteur, saxophoniste, chef d'orchestre et homme politique nigérian y est né.
  • Wole Soyinka, écrivain et dramaturge nigérian, premier Africain à recevoir le Prix Nobel de littérature en 1986, y est né.
  • Shane Lawal, joueur de basket-ball, y est né.
  • Funmilayo Ransome-Kuti (1900-1975), leader féministe

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Judith Byfield, « Dress and politics in Post-War II Abeokuta (Western Nigeria) », dans Jean Marie Allman, Fashioning Africa : Power and the Politics of Dress, Bloomington, Indiana University Press,‎ (lire en ligne), p. 31

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :