Aéroport international de Sikhuphe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sikhuphe
Localisation
Pays Drapeau du Swaziland Swaziland
Ville Manzini
Coordonnées 26° 21′ 24″ S 31° 43′ 01″ E / -26.356667, 31.71694426° 21′ 24″ Sud 31° 43′ 01″ Est / -26.356667, 31.716944
Pistes
Direction Longueur Surface
à renseigner à renseigner revêtue
Informations aéronautiques
Code AITA SHO
Code OACI FDSK
Type d'aéroport civil
Gestionnaire Gouvernement du Swaziland

L'Aéroport international de Sikhuphe (code AITA : SHO • code OACI : FDSK), ou aéroport international du roi Mswati III, King Mswati III International Airport, est un aéroport situé en Swaziland[1]. Il est prévu pour remplacer l'aéroport international de Matsapha qui devient une base aérienne[2].,[1] Il a ouvert le 7 mars 2014[3], et il est projeté d'y accueillir près de 300 000 passagers par an.

Les chantiers[modifier | modifier le code]

La construction, qui coutera 150 millions de dollars américain, commence en 2003. Le gouvernement de Taiwan a soutenu ce projet en payant 22 millions de dollars[4].

Ce projet fait partie du projet d'un milliard de dollars, qui est lancé par le roi Mswati III pour améliorer la position du Swaziland dans le domaine touristique. Cet aéroport doit servir comme portail touristique aux sites du Swaziland, les chutes Victoria, Maputo, le parc national Kruger et la réserve de KwaZulu-Natal[5].

Ses spécifications ont commencé vers 1980, Mais l'aéroport international de Kruger Mpumalanga (en) est ouvert, et les aéroports de Maputo et Durban ont été mis à jour[6]. Et il y a aussi des préoccupations environnementales car Sikhupe est proche de la réserve de Hlane, qui peut mettre des espèces rares d'aigles et de vautours en risque[7].

Aménagements[modifier | modifier le code]

Les plans comprennent un piste de 3 600 m CAT 1, et la capacité de 300 000 passagers par an. Il serait capable de gérer des Boeing 747, et aussi capable de desservir n'importe quelle destination du monde[5].

Ouverture[modifier | modifier le code]

L'aéroport est inoguré par le roi Mswati III le 7 mars 2014, et fut renommé immédiatement « aéroport international du roi Mswati III » (King Mswati III International Airport)[8]. Mais les premiers vols commerciaux ne décollent que le 30 septembre 2014, et les espoirs de 400 000 voyageurs par an (contre 70 000 voyageurs pour l'aéroport de Matsapha), nécessaires pour couvrir l'investissement et les charges, sont considérés comme optimistes[9], voire fantaisistes[10]. La concurrence avec les aéroports internationaux de Johannesburg and Maputo est principalement évoquée comme explication.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Sikhuphe to receive the world early next year » (consulté le 15 août 2010)
  2. Faith Vilakati, « Army to take over Matsapha Airport », The Swazi Observer,‎ (lire en ligne)
  3. (en) « E5.9M FOR KM3 AIRPORT OPENING! », sur times.co.sz,‎ (consulté le 24 mars 2015)
  4. « Airport Development News », ACI World (consulté le 5 octobre 2009)
  5. a et b « Sikhuphe International Airport, Swaziland », airport-technology.com, Net Resources International (consulté le 5 octobre 2009)
  6. « Swaziland's Millennium Projects » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), TradersAfrica.com, February - May 2005, consulté le 2009-10-05
  7. James Hall, « A White Elephant for Those Jumbo Jets? », Inter Press Service News Agency,‎ (consulté le 5 octobre 2009)
  8. « More developments at KMIII Airport »,‎ (consulté le 24 mars 2015)
  9. (en) « Swaziland’s King Mswati airport finally gets going », sur iol.co.za,‎ (consulté le 24 mars 2015)
  10. « Swaziland: King's Paper and Its Airport Fantasy », sur allafrica.com,‎ (consulté le 24 mars 2015)