Éric Blondel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Blondel.

Éric Blondel (né en 1942) est un philosophe et traducteur français. Ancien élève de l'École normale supérieure (rue d'Ulm — Paris), il est agrégé de philosophie, docteur d'État ès lettres et professeur des universités. Il est actuellement professeur émérite à l'Université Paris-I. Traducteur et spécialiste de l'œuvre de Friedrich Nietzsche, il est membre du comité scientifique des Nietzsche-Studien, (Internationales Jahrbuch für die Nietzsche-Forschung, Berlin / New-York, Walter de Gruyter) et du GIRN (Groupe international de recherches sur Nietzsche)[1]

Parallèlement, les recherches d'Éric Blondel portent sur la philosophie morale, les rapports entre philosophie et musique ou encore la théorie littéraire.

Publications[modifier | modifier le code]

Traductions[modifier | modifier le code]

Friedrich Nietzsche[modifier | modifier le code]

  • Friedrich Nietzsche, Ecce homo, Nietzsche contre Wagner, traduction, introduction, notes et index, Paris, GF-Flammarion, 1992.
  • Friedrich Nietzsche, L'Antéchrist, traduction, introduction, notes et index, Paris, GF-Flammarion, 1994.
  • Friedrich Nietzsche, Généalogie de la morale, traduction et notes (en collaboration), Paris, GF-Flammarion, 1996.
  • Friedrich Nietzsche, Crépuscule des idoles, traduction intégrale, analyse, glossaire, chronologie, Paris, Hatier, « Classiques Hatier de la philosophie », 2001 ; réédition Hatier, « Classiques & Cie », 2007.
  • Friedrich Nietzsche, Le Cas Wagner, présentation et traduction, Paris, GF-Flammarion, 2005.
  • Friedrich Nietzsche, Aurore, traduction (en collaboration), présentation et notes, Paris, GF-Flammarion, 2012.

Autres[modifier | modifier le code]

  • Theodor W. Adorno, Trois études sur Hegel, traduction (en collaboration), Paris, Payot, 1978.
  • John Blacking, Le sens musical, traduction (en collaboration), Paris, Éditions de Minuit, « Le sens commun », 1980.
  • Wolfgang Schivelbusch, Histoire des stimulants, traduction (en collaboration), Paris, Le Promeneur-Gallimard, 1992.
  • Georg Wilhelm Friedrich Hegel, La Raison dans l'histoire, trad. J.-P. Frick, édition révisée et complétée par Éric Blondel, Paris, Hatier Classiques « Hatier de la philosophie », 2000.
  • Emmanuel Kant, Pour la paix perpétuelle, trad. Éric Blondel (et al.), Paris, Hatier, « Classiques Hatier de la philosophie », 2001.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]