Éliane Gagnon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gagnon.
Éliane Gagnon
Surnom Ellie Winn
Naissance (34 ans)
Montréal (Québec, Canada)
Nationalité Drapeau du Canada Canadienne
Profession Actrice
Films notables Louis Cyr
Séries notables Ramdam

Éliane Gagnon est une actrice canadienne née le à Montréal (Québec, Canada) avec des racines canadiennes françaises et chilienne. Elle est connue par les jeunes pour son rôle de Kim Bellavance dans Ramdam qui était diffusé à l’époque sur les ondes Télé-Québec.

Biographie[modifier | modifier le code]

À l’âge de 19 ans en 2004 elle décroche le rôle de Kim Bellavance, dans la série jeunesse Ramdam[1],[2].

En mai 2017 elle lance une plate-forme web qui se nomme SoberLab qui vient en aide aux personnes qui sont en processus de le devenir ou qui sont déjà sobres[3],[4],[5].

Elle a écrit un roman qui s’appelle le Carnets de fuite dans laquelle elle décrit son expérience dans la lutte contre la dépendance à l’alcool et aux drogues[6].

Elle est ambassadrice pour le Défi 28 jours sans alcool de la Fondation Jean Lapointe[7].

Problèmes de toxicomanie et d'alcoolisme[modifier | modifier le code]

Ramdam était la série préférée d’Éliane à l’époque de ses 19 ans quand elle a décroché son premier rôle elle ne connaissait rien du métier d’acteur. Elle avait très peur et elle tremblait lors de son premier jour de tournage. Elle passait bien face à la caméra. Et rapidement elle se fait reconnaitre dans la rue et elle ne savait pas comment réagir face à cette nouvelle réalité de popularité. Mais elle n’arrivait pas à gérer le changement, la popularité, le succès, les émotions de cette nouvelle vie et elle commence à trainer dans les bars. Et c’est là qu’elle commence à consommer toute sorte de drogue et alcool pour ne pas vivre d’émotion et s’engourdir[8]. Quand le régisseur de Ramdam l’approche et il lui dit qu’elle ne peut plus continuer comme ça elle commence avoir une certaine prise de conscience[1].

En 2009 elle a 24 ans et Ramdam se termine elle commence à travailler comme vendeuse au Château St-Denis. Elle est en peine d’amour et triste donc elle recommence à boire, mais son médecin de famille lui fais voir sa consommation excessive d’alcool et il lui recommande d’aller faire une thérapie qu’elle fait, mais ne donne aucun résultat. Entre temps elle n’arrive pas à admettre que sa consommation d’alcool est un réel problème[1].

En février 2016 elle a 30 ans elle est partie pendant un moment sur la côte ouest a Los Angeles pour réaliser son rêve de devenir une grande actrice. Le 26 février 2016, elle conduit en état d’ébriété, fait un black-out qui lui fait faire un accident de la route et qui lui fait prendre conscience qu’elle a beaucoup de chance d’être en vie et de n’avoir blessé personne dans son accident. Et c’est ce déclic qui lui fait réaliser que son mode de vie n’avait plus de sens. C’est à partir de cet évènement qu’elle est devenue sobre[1].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Elle a commencé à consommer du cannabis l'âge de ces 11 ans[7],[4],[5].

Elle est sobre depuis le 27 février 2016[6],[4],[5].

En juillet 2018 elle annonce qu’elle est enceinte de 22 semaine et quelle attend un garçon[9].

Elle connait Frédéric Gravel depuis une quinzaine d’années puisqu’il était un bon ami qui travaillait dans le bar qu'elle fréquentait à l'époque[10].

Elle est en couple avec Frédéric Gravel[9],[11].

Elle a accouché le 28 novembre 2018 de son petit garçon qui se nomme Éloi Gagnon-Gravel[12].

Formation[modifier | modifier le code]

2009 - Formation en scénarisation cinématographique de l'Université du Québec à Montréal (UQAM)

Filmographie[modifier | modifier le code]

À la télévision[modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

  • 2012 : La Part de l'Homme (court métrage) : Pas de nom
  • 2013 : Avant demain (court métrage) : Claire
  • 2015 : Lost Ones (court métrage) : Mila[13]
  • 2016 : Banshee (court métrage) : Eva

Roman Biographique[modifier | modifier le code]

  • 2019 : Carnets de fuite

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d ELIANE GAGNON, « RÉCIT D’UNE VIE DE PARTY », sur urbania.ca, (consulté le 29 mai 2019)
  2. Annie Hogue, « Nouveaux visages: Éliane Gagnon », sur tvhebdo.com, (consulté le 2 juin 2019)
  3. Sandrine Vincent, « Éliane Gagnon organise un party sobre à Montréal », sur hollywoodpq.com, (consulté le 26 mai 2019)
  4. a b et c Shirley Noel, « Carnets de fuite d’Éliane Gagnon, une histoire autobiographique inspirante et touchante ! », sur info-culture.biz, (consulté le 26 mai 2019)
  5. a b et c 98,5 FM, « Le livre «Carnets de fuite» : quand l’autodestruction n’est pas une panacée », sur 985fm.ca, (consulté le 2 juin 2019)
  6. a et b Marie-Claude Lessard, « Carnets de fuite : la noyade des échappatoires », sur eklectikmedia.ca, (consulté le 26 mai 2019)
  7. a et b Francis Bolduc, «Je pensais qu’en fuyant, j’allais trouver le bonheur», sur tvanouvelles.ca, (consulté le 26 mai 2019)
  8. Sarah-Émilie Nault, « «Carnets de fuite»: le voyage de reconstruction de la comédienne Éliane Gagnon », sur quebec.huffingtonpost.ca, (consulté le 2 juin 2019)
  9. a et b SERGE LARIVIÈRE, « La comédienne Éliane Gagnon attend un enfant ! », sur arp.media, (consulté le 26 mai 2019)
  10. Alex Viens, « Éliane Gagnon emménage avec son amoureux », sur hollywoodpq.com, (consulté le 26 mai 2019)
  11. Karine Paradis, « ÉLIANE GAGNON EST ENCEINTE! », sur envedette.ca, (consulté le 26 mai 2019)
  12. « Kim Bellavance de « Ramdam » nous montre son fils ! », sur arp.media, (consulté le 26 mai 2019)
  13. a b c d e et f CÉDRIC BÉLANGER, « Le rêve américain d’Eliane Gagnon », sur journaldequebec.com, (consulté le 2 juin 2019)
  14. a et b « Eliane Gagnon », sur quebec.huffingtonpost.ca (consulté le 2 juin 2019)