Église Sainte-Croix (Rostov-sur-le-Don)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Église Sainte-Croix
Image illustrative de l'article Église Sainte-Croix (Rostov-sur-le-Don)
Présentation
Nom local Церковь Сурб Хач / Սուրբ Խաչ եկեղեցի
Culte Église apostolique arménienne
Début de la construction 1786
Fin des travaux 1792
Géographie
Pays Russie
Région Oblast de Rostov
ville Rostov-sur-le-Don
Coordonnées 47° 17′ 25″ nord, 39° 43′ 19″ est

Géolocalisation sur la carte : Russie

(Voir situation sur carte : Russie)
Église Sainte-Croix

Géolocalisation sur la carte : Oblast de Rostov

(Voir situation sur carte : Oblast de Rostov)
Église Sainte-Croix

L’église Sainte-Croix ou Sourb Khatch (en arménien : Սուրբ Խաչ եկեղեցի, en russe : Церковь Сурб Хач) est une église arménienne de Rostov-sur-le-Don (oblast de Rostov). Construite de 1786 à 1792 c’est un des bâtiments survivants du monastère Sainte-Croix (nommé ainsi en souvenir du monastère Sainte-Croix de Sourkhat en Crimée).

Histoire[modifier | modifier le code]

La communauté arménienne de Nakhitchevan-sur-le-Don était composée d’Arméniens venu du Caucase et de Crimée. En souvenir du monastère Sainte-Croix en Crimée ils érigent non loin de Nakhitchevan-sur-le-Don un monastère également dédié à la sainte Croix. La construction de l’église du monastère dure six ans, de 1786 à 1792. Un clocher vient la compléter en 1862. Le monastère comprenait un séminaire et une des premières typographie du sud de la Russie.

L’église de style néoclassique a une forme rectangulaire et est couronnée par une coupole. Un ancien khatchkar arménien du VIe siècle orne l’église, il provient du monastère de Crimée où il se trouvait pendant cinq siècles[1]. En contre-bas de l’église Sainte-Croix se trouve la source Tchorkhakh dans un bâtiment de 1862.

Le monastère est fermé en 1931, ses bâtiments sont utilisés comme entrepôts par le sovkhoze local.

Des travaux de restauration ont lieu dans les années 1968-1972, le bâtiment de l’église Sainte-Croix devient alors une filiale du musée de l’amitié russo-arménienne de Rostov.

Les services religieux reprennent en 2000, le bâtiment est rendu à l’église apostolique arménienne en mars 2007[2].

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. En 1924 le khatchkar avait été transféré à la cathédrale Saint-Grégoire l'Illuminateur puis, en 1930, à l’église Saint-Jean-le-Précurseur. Il ne revient à l’église Sainte-Croix qu’en 2007, cf. (ru) « Хачкар Сурб Хач Вновь В Сурб Хаче », sur nahichevan.ru (consulté le 20 mars 2017).
  2. (ru) « Монастырь Сурб-Хач в Ростове-на-Дону возвращен Армянской Церкви », sur patriarchia.ru,‎ (consulté le 20 mars 2017).