Écaille marbrée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Écaille rouge)
Aller à : navigation, rechercher

Callimorpha dominula

L’écaille marbrée, écaille lustrée ou écaille rouge (Callimorpha dominula) est une espèce d'insecte lépidoptère de la famille des Arctiidae (ou des Erebidae selon les classifications). En anglais, elle se nomme « Scarlet tiger ».

Description[modifier | modifier le code]

Ses ailes postérieures sont rouges et tachées de noir (taches plus grandes que celles de l'espèce proche, Euplagia quadripunctaria, l'écaille chinée).

Le nom vernaculaire « Écaille rouge » peut prêter à confusion d'autant plus que le rouge est parfois remplacé par du jaune[1]. C'est pourquoi, dans l'édition 2012 de l'ouvrage cité ci-dessous, on trouve « Écaille marbrée rouge ».

Répartition[modifier | modifier le code]

Espèce eurasiatique, elle est répandue dans presque toute l'Europe (sauf l'extrême nord), jusqu'à l'Oural et l'Iran en Asie. On la trouve presque partout en France, jusqu'à 1 500 m d'altitude environ, mais elle est absente de Corse. On peut rencontrer l'adulte de fin mai à mi-août ; elle n'a qu'une seule génération par an.

Biotope[modifier | modifier le code]

Ce papillon fréquente les lieux boisés, ombragés, plutôt humides, ainsi que les parcs et jardins de jour comme de nuit.

Chenille[modifier | modifier le code]

La chenille est polyphage, de mœurs diurnes ; elle se nourrit de diverses plantes basses (orties, patiences, consoudes, ronces...) ou d'arbustes (prunellier...).
L'hibernation a lieu sous forme de jeune chenille, enroulée sur elle-même dans les feuilles au sol.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Michael Chinery, Insectes de France et d'Europe occidentale, Paris, Flammarion, , 320 p. (ISBN 978-2-0812-8823-2), p. 152-153

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • D.J. Carter et Brian Hargreaves, Guide des chenilles d'Europe, Paris, Delachaux et Niestlé, , 311 p. (ISBN 978-2-603-00639-9), p. 233