Tom Baker

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Tom Baker

alt=Description de l'image Tom Baker cropped.jpg.
Nom de naissance Thomas Stewart Baker
Naissance 20 janvier 1934 (80 ans)
Liverpool, Angleterre
Nationalité Drapeau du Royaume-Uni britannique
Films notables The Mutations
Doctor Who
Little Britain
Site internet The Official Tom Baker Website

Tom Baker (né à Liverpool le 20 janvier 1934) est un acteur anglais. Il est très connu pour avoir joué le rôle du quatrième docteur dans la célèbre série britannique Doctor Who, un rôle qu'il aura interprété durant sept saisons (1974-1981).

Biographie[modifier | modifier le code]

Thomas Stewart Baker est né à Liverpool; il est le fils d'un marin qu'il n'a guère connu, John Stewart Baker, et de May Jane Fleming. Il fut élevé par sa mère dans la foi catholique. Il quitta l'école à quinze ans pour devenir novice. Il intégra alors un monastère, qu'il quitta au bout de six ans, pour effectuer son service militaire. Le Corps Médical de l'Armée Royale, dans lequel il était alors incorporé, lui laissait un peu de loisir qu'il consacrait au théâtre. C'est de là qui lui vint un goût décidé pour la diction, et sa vocation pour le métier d'acteur.

Débuts[modifier | modifier le code]

À la fin des années 60, il intégra la compagnie théâtrale de Sir Laurence Olivier, le National Theatre Company. Il fit ses débuts au cinéma en 1971, dans le rôle de Grigori Raspoutine dans Nicolas et Alexandra, pour lequel il remporta une nomination pour l'oscar du meilleur acteur et celui de la révélation de l'année. En 1972, il fut à l'affiche de l'adaptation de Pasolini Les Contes de Canterbury.

Il incarna en 1973 le personnage de Moore, un artiste doué de pouvoirs vaudous, dans Le Caveau de la terreur, puis celui de Koura dans le film de Ray Harryhausen, Le Voyage fantastique de Sinbad.

Doctor Who (1974-1981,1983 et 2013)[modifier | modifier le code]

Cette dernière prestation charma Barry Letts, qui était producteur à la BBC, à qui le metteur en scène Bill Slater avait recommandé Tom Baker. Il reprit ainsi en 1974 le rôle du Docteur, succédant à Jon Pertwee, aux côtés d'Elisabeth Sladen. Il s'appropria très rapidement son personnage, en l'agrémentant de singularités qui lui conféra un caractère facilement reconnaissable du public. Sa longue écharpe, en particulier, est restée célèbre, en devenant un signe distinctif du quatrième Docteur.

De tous les Docteurs, il est celui qui restera le plus longtemps à l'antenne, cumulant sept saisons consécutives. Il est également celui que le public a le plus salué : selon le Doctor Who Magazine, Baker n'a cédé son titre de Docteur le plus populaire qu'à trois reprises : à Sylvester McCoy en 1990, et à David Tennant en 2006 et 2009.

Selon un autre sondage de la BBC, Tom Baker se place au quatrième rang des stars les plus excentriques, derrière Björk, Chris Eubank et David Icke.

Après la diffusion de ces épisodes, Tom Baker, fut un temps réticent à revenir jouer pour la série, ce qui obligea le producteur John Nathan-Turner à utiliser des enregistrements inexploités pour le faire figurer dans l'épisode spécial pour les 20 ans de la série, « The Five Doctors. » Retrouvant de l'intérêt pour la série à la fin des années 80, il a ainsi participé à de nombreux documentaires télévisées, émissions radiophoniques, commentaires audios de DVD autour de la série. Il participe au téléfilm réunion en 1993, « Dimensions in Time » et fait une courte apparition à la fin de l'épisode du 50e anniversaire de la série, The Day of the Doctor, diffusé le 23 novembre 2013.

Il a toujours regardé ses successeurs avec intérêt, et a même suggéré en 2004, malheureusement sans succès, de revenir sous les traits du Maître. Il se contenta, au reste non sans bonheur, d'interpréter des adaptations audio de certains romans et d'anciens épisodes. Entre autres, il a enregistré sous le label « Doctor Who (Classic Novels) », Doctor Who and the Giant Robot en 2007, et en 2008 : Doctor Who and the Brain of Morbius, Doctor Who and the Creature from the Pit, et Doctor Who and the Pyramids of Mars.

Lorsqu'une série fait référence à Doctor Who (Les Simpson, Futurama, etc.), c'est souvent le 4e Docteur, qu'il incarnait, qui est représenté.

Après Doctor Who[modifier | modifier le code]

De 2001 à 2005, il prêta sa voix au narrateur de Little Britain, d'abord à la radio, puis à la télévision. Il était enchanté de pouvoir perpétuer la popularité qu'il avait connue naguère avec la même génération de spectateurs, devenus lors adultes.

Il figura à l'affiche de Dungeons & Dragons, paru sur les écrans en 2000, et fut auditionné à la fin des années 90 pour tenir un rôle dans Le Seigneur des Anneaux. Il aurait lui-même décliné l'offre qu'on lui proposait, prétextant que le tournage l'eût contraint de passer plusieurs mois en Nouvelle-Zélande.

Il se distingua ensuite à de nombreuses reprises à la télévision. D'abord, à travers des mini-séries, telles que The Hound of the Baskervilles (produite par Barry Letts) en 1982 dans lequel il incarnait Sherlock Holmes lui-même, ou telles que Blackadder II, ou encore Strange, en 2004. Il participa également à des émissions de divertissement comme Have I Got News For You, dont le présentateur a déclaré que Baker avait été l'invité le plus drôle de l'histoire de l'émission. Il contribua également à l'adaptation britannique de Fort Boyard, et à The Book Tower, une émission littéraire pour enfants.

Narrateur[modifier | modifier le code]

Sa voix est l'une des plus caractéristiques de Grande Bretagne, presque autant qu'auront pu l'être celles de la Reine, de Tony Blair ou de Margaret Thatcher. Il n'est donc pas surprenant qu'il l'ait prêté à la radio, dans des mises en scène de romans, de nouvelles, ou dans des livres audio, ou encore au cinéma dans des post-synchronisations.

Il a apporté sa contribution à la société des télécommunications BT, pour l'enregistrement de 11 596 phrases utilisées pour la lecture automatisée de messages textuels.

Deux hauts lieux de la culture Londonienne utilisent également le concours de sa voix : au musée d'histoire naturelle de Londres dans un documentaire relatif à la théorie de la sélection naturelle de Darwin, et à la Tour de Londres, où il conte les évènements macabres et sanglants de la capitale, et détaille notamment les circonstances dans lesquelles avait été déclaré le grand incendie de Londres.

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Il apparut dans le jeu vidéo Destiny of the Doctors, sorti en 1997. Il prêta également sa voix à de nombreux autres jeux, dont Ecco the Dolphin: Defender of the Future (2000); Kult: Heretic Kingdoms; Hostile Waters (2001); Warhammer 40,000: Fire Warrior (2003); Cold Winter (2005); MediEvil: Resurrection; Hostile Waters: Antaeus Rising; Little Britain: The Video Game (2007); ou encore Sudeki (2004).

Écrivain[modifier | modifier le code]

Il publia en 1997 une autobiographie, Who on Earth is Tom Baker?

Il composa également un roman dans le style d'un conte de fée, intitulé The Boy Who Kicked Pigs, agrémenté de l'apostille: 'un chef d'œuvre grotesque'.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Tom Baker épousa en premières noces Anna Wheatcroft, avec laquelle il eut deux fils, Daniel et Piers, qu'il perdit de vue à la suite de son divorce, en 1966. Mais des années plus tard, il eut l'occasion inespérée de retrouver l'un deux, Piers, par hasard, dans un pub en Nouvelle-Zélande.

En 1980, il épousa en seconde noces Lalla Ward, l'actrice qui jouait le rôle de son assistante, Romana à la télévision, dans la série Doctor Who. Assez tumultueuse, leur union ne dura pas longtemps et ils se séparèrent au bout de seize mois.

En 1986, il épousa Sue Jerrard, qu'il avait aussi rencontrée sur le plateau de Doctor Who. Il habitèrent d'abord dans une vieille demeure dans le Kent, avant d'émigrer en France en 2002. Il revinrent en Grande Bretagne en 2006, pour finalement s'installer à la la campagne, dans le Comté de l'East Sussex.

En matière de convictions religieuses, sans être athée, Tom Baker se définit comme plutôt sceptique.

Enfin, et pour ce qui concerne ses opinions politiques, il témoigne autant de dédain pour l'un ou l'autre parti, travailliste ou conservateur. Il a ainsi déclaré en 1998 : « lorsque le parti conservateur était au pouvoir, je ne saurais vous dire à quel point je le détestais, mais je mesure aujourd'hui à quel point je suis léger dans mes opinions, maintenant que je déteste au moins autant le parti travailliste » (When the Conservatives were in I cannot tell you how much I hated them; but I realise how shallow I am because I now hate the Labour Party as much).

Filmographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]