Théorie de Bragg–Gray

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La théorie de Bragg–Gray ou théorie de la cavité est établie en 1935[1]. Selon elle, l'ionisation produite dans une cavité remplie de gaz et placée dans un milieu est liée à l'énergie absorbée dans ce milieu environnant.

Elle est à l'origine de la conception des chambres d'ionisation utilisées en physique des rayonnements ionisants.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]