Pyramide de chaussure

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Challengedicon.svg

Une pyramide de chaussures est une manifestation visant à sensibiliser le public quant aux effets des mines antipersonnel et des bombes à sous-munitions non explosées (BASM) dans les pays en développement dans lesquels la guerre a sévi.

Des statistiques alarmantes estiment le nombre d'enfants marchant sur une mine à environ un toutes les 20 minutes. 98 % des victimes de ces explosifs sont des civils[1]. Les dégâts sont souvent cause d'amputation d'une jambe ou de mutilations dues aux éclats. Pour protester, Handicap international a créé en 1995 cette manifestation où l'on dénonce ces armes symboliquement par la constitution d'une pyramide de chaussures ouverte à tous. 37 villes ont participé à la manifestation qui en était à sa 14e édition (en 2008). 31 villes françaises participeront à la 16ème édition qui se tiendra le 25 septembre 2010.

À travers cet événement, l’association mobilise depuis seize ans l’opinion publique contre les mines antipersonnel et les bombes à sous-munitions (BASM). Ces « armes des lâches » blessent ou mutilent une personne toutes les 90 minutes dans le monde. Plus d’un tiers des victimes civiles sont des enfants.

Historique[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

    • Données au 28 juin 2010

Plus d’informations sur www.pyramide-de-chaussures.fr