Multi-tenant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

En informatique, multi-tenant, ou multi-entité désigne un principe d'architecture logicielle permettant à un logiciel de servir plusieurs organisations clientes (tenant en anglais, ou entité en français) à partir d'une seule installation. Elle s'oppose à une architecture multi-instance ou chaque organisation cliente a sa propre instance installation logicielle (et/ou matérielle). Avec une architecture multi-tenant, un logiciel est conçu pour partitionner virtuellement ses données et sa configuration, et chaque organisation cliente travaille avec une instance virtuelle adaptée a ses besoins.

Avantages[modifier | modifier le code]

Une architecture multi-tenant permet de mutualiser les ressources et les coûts nécessaires à l’exécution de l'application. En ce sens, cette architecture peut être vue comme une alternative à la virtualisation. L'aggrégation de données et la fouille de données sont facilitées car une seule base de données stocke toutes les données. Le processus de livraison est simplifié car il n'y a qu'une instance à mettre à jour.

Inconvénients[modifier | modifier le code]

Le développement d'une application multi-tenant est plus difficile car il y a plus de possibilités de configuration et car la gestion des données est complexifiée. La sécurité des données est essentielle afin qu'un utilisateur d'une entité ne puisse pas accéder aux données d'une autre entité. Afin d'y parvenir, le chargement des données doit se limiter à n'inclure que les données de l’entité courante, sauf à de rares exceptions telles que le traitements par lots. Le processus de livraison est plus risqué car si l'application contient un bug, il y aura un impact sur toutes les entités. De plus il peut devenir difficile de trouver des fenêtres pour la mise a jour de l'application lorsqu'une application multi-tenant est utilisée sur plusieurs fuseaux horaires,