Johann Andreas Eisenmenger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Johann Andreas Eisenmenger (1654-1704) est un chrétien hébraïsant et essayiste allemand, principalement connu pour ses pamphlets contre le judaïsme et sa critique du Talmud. Son livre Entdecktes Judenthum (Francfort, 1700) fut publié en dépit des efforts des financiers juifs[1].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Eisenmenger, Johann Andreas, Entdecktes Judenthum, 1711, consultable sur Google Livres. Traduction anglaise (abrégée) par Stehelin, John Peter sous le titre Rabinical Literature: Or, The Traditions Of The Jews, J. Robinson, 1748, en ligne. Cette traduction anglaise de Stehelin's a été rééditée en 2006 sous le titre The Traditions of the Jews (Independent History & Research).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Johann Jakob Schudt, Jüdische Merckwürdigkeiten, i. 426-438, iii. 1-8, iv. 286
  • Heinrich Grätz, Gesch. 3d ed., x. 276
  • Löwenstein, in Berliner's Magazin, 1891, p. 209
  • Kaufmann, Aus Heinrich Heine's Ahnensaal, p. 61
  • Eckstein, Gesch. der Juden im Fürstbistum. p. 42
  • Bamberg, 1898 Herzog-Hauck, Real-Encyc., s.v. Wetzer and Welte
  • Kirchenlexikon; Allg. Deutsche Biographie.
  • Franz Delitzsch, Rohling's Talmudjude Beleuchtet, Leipzig, 1881
  • J. S. Kopp, Aktenstücke zum Prozesse Rohling-Bloch, Vienna, 1882
  • A. Th. Hartmann, Johann Andreas Eisenmenger und Seine Jüdischen Gegner, Parchim, 1834
  • Constantin Ritter Cholewa von Pawlikowski, Hundert Bogen aus Mehr als Fünfhundert Alten und Neuen Büchern über die, Juden Neben den Christen, Freiburg, 1859.

Liens et références externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. J.-P. Osier, Jésus raconté par les Juifs, éd. Berg International, 1999, p. 10, n. 4.