Gangōji Garan Engi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Gangōji Garan Engi Narabi ni Ruki Shizaichō (元興寺伽藍縁起并流記資財帳?, « Origines du monastère Gangōji et de ses biens »), souvent abrégé en Gangōji Garan Engi, est un ancien texte bouddhique japonais en un volume, compilé par un moine bouddhiste inconnu en 747[1].

Contenu[modifier | modifier le code]

Le texte est constitué de quatre parties principales. La première traite de l'histoire des débuts du bouddhisme au Japon. Elle indique qu'en 538, le roi Seong de Baekje (en) a introduit le bouddhisme au Japon[2]. Est rapportée ensuite une lutte entre le pro-bouddhiste Soga no Iname et une faction anti-bouddhiste. Cet épiqode est suivi de la construction de plusieurs temples, dont Gangō-ji d'où le texte tient son titre[2].

Les deuxième et troisième parties reproduisent les inscriptions sur pierre de la période Asuka trouvées sur la tour finial comme celles trouvées sur un statue bouddhiste.

La dernière partie consiste en une liste des biens du temple, ce qui comprend la population, les rizières et les puits[1]e[2].

Importance[modifier | modifier le code]

Le texte est une source primordiale de l'histoire du bouddhisme au Japon au début. La date donnée pour l'introduction au Japon du bouddhisme en provenance du royaume de Baekje, 538, diffère de celle donnée par le Nihon Shoki, 552[1]. Para ailleurs, la reproduction des inscriptions sur pierre est considérée comme une précieuse source pour l'étude de l'ancien japonais[1].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (ja) Nihon Koten Bungaku Daijiten Henshū Iinkai, Nihon Koten Bungaku Daijiten, vol. 2, Iwanami Shoten,‎ 1983 (ISBN 978-4-00-080062-4)
  • (ja) Tokutarō Sakurai, Hagiwara Tatsuo, Miata Noboru, Nihon Shisō Taikei 20: Jisha Engi, Iwanami Shoten,‎ 1975 (ISBN 978-4-00-070020-7)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Nihon Koten Bungaku Daijiten Henshū Iinkai (1983:60-61)
  2. a, b et c Sakurai (1975:7-22)