Effet Mikheïev-Smirnov-Wolfenstein

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

En astrophysique, l'effet Mikheïev-Smirnov-Wolfenstein (effet MSW) des neutrinos est un mécanisme ayant été décrit par le physicien américain Lincoln Wolfenstein (en) en 1978[1] et poursuivie par les physiciens soviétiques Stanislav Mikheïev et Alekseï Smirnov en 1985[2] et 1986[3]. Mécanisme expliquant un renforcement de l'oscillation du neutrino solaire de saveurs différentes en raison de la variation progressive de la densité de matière traversée au cours de leur trajet du centre du Soleil où ils sont produits, vers l'espace interplanétaire. Plus tard, en 1986, le physicien néozélandais Stephen Parke (en) de Fermilab a fourni le premier traitement complet d'analyse de cet effet.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Lincoln Wolfenstein, « Neutrino oscillations in matter », Physical Review D, vol. 17, no 9,‎ 1er mai 1978, p. 2369-2374 (DOI 10.1103/PhysRevD.17.2369, Bibcode 1978PhRvD..17.2369W, résumé)
  2. (en) S. P. Mikheyev et A. Yu. Smirnov, « Resonance amplification of oscillations in matter and spectroscopy of solar neutrinos », Soviet Journal of Nuclear Physics, vol. 42, no 1,‎ 1985, p. 913-917
    L'article a aussi été publié en russe dans Yad.Fiz. : (ru) С. П. Михеев et А. Ю. Смирнов, « Резонансные осцилляции нейтрино в веществе », Успехи физических наук, vol. 42,‎ 1985, p. 1441-1448 (lire en ligne [PDF]).
  3. (en) S. P. Mikheyev et A. Yu. Smirnov, « Resonant amplification of ν oscillations in matter and solar-neutrino spectroscopy », Il Nuovo Cimento C, vol. 9, no 1,‎ 1er janvier 1986, p. 17-27 (DOI 10.1007/BF02508049, résumé)