Drosophila synthetica

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Drosophila synthetica, avec la tête de Drosophila melanogaster en petit pour comparaison.

Drosophila synthetica est une population de mouches génétiquement créée en laboratoire à partir de la mouche du vinaigre Drosophila melanogaster. C'est le généticien espagnol Eduardo Moreno, de l'université de Berne, qui la décrit en 2012 en considérant que ces individus sont suffisamment morphologiquement et génétiquement distincts de Drosophila melanogaster pour constituer une espèce à part entière.

Description[modifier | modifier le code]

D. synthetica ressemble à Drosophila melanogaster mais a des yeux blancs plus petits, avec des ailes fortement veinées.

Reproduction[modifier | modifier le code]

Drosophila synthetica est fertile et a une descendance viable ; les hybrides de Drosophila synthetica et de Drosophila melanogaster, par contre, meurent prématurément au stade pupal. Ces deux populations sont donc soumises à un isolement reproductif.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Eduardo Moreno, « Design and Construction of “Synthetic Species” », PLoS One, vol. 7, no 7,‎ juillet 2012, p. 1-6 (lien DOI?)

Notes et références[modifier | modifier le code]