Vitesse de balayage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Effet du slew-rate : en rouge la tension désirée, en vert la tension obtenue

La vitesse de balayage (ou Slew rate) représente la vitesse de variation maximale que peut reproduire un amplificateur ; cette quantité conditionne donc la pente maximale que l'amplificateur peut reproduire à sa sortie à partir d'un signal à son entrée. Comme présenté sur l'image ci-contre, la pente quasi-infinie d'un signal rectangulaire ne pourra être transmise et amplifiée que comme une pente finie, et le signal de sortie sera trapézoïdal.

La vitesse de balayage est exprimée en V/µs. Elle se mesure à l'aide d'un oscilloscope et d'un générateur de fonctions.


Dans un amplificateur opérationnel, le slew-rate dépend généralement du courant maximum que peut fournir l'étage différentiel. L'étage différentiel fournit à l'étage d'amplification de tension un courant proportionnel à la différence de tension entre les deux entrées. Ce courant sert majoritairement à charger la capacité présente dans l'étage d'amplification en tension. La relation courant/tension est alors celle d'un condensateur : . Le courant maximum que peut fournir l'étage d'entrée étant égal à deux fois le courant de polarisation IC0 traversant le collecteur d'un des transistors d'entrée, le slew-rate peut s'obtenir de la façon suivante :

Pour un µA741 on a IC0=10µA et C=30pF ce qui nous donne une vitesse de balayage de 0.67V/µs qui est en accord avec ce qui peut être mesuré[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) [PDF] National semiconductors application note A : The Monolithic Operational Amplifier: A Tutorial Study