Valmy (journal)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Valmy.

Valmy est le titre d’un journal clandestin français de la zone occupée par l'armée allemande qui paraît en 1941.

Les rédacteurs[modifier | modifier le code]

Le journal est conçu et rédigé et fabriqué par Raymond Burgard et ses amis, Paulin Bertrand, Jules Ballaz, Alcide Morel, Henri Fereol, tous anciens militants de la section du XVe arrondissement de Paris du mouvement Jeune République.

L’équipe prend le nom de Valmy le . Des papillons sont tirés sur une imprimerie d’enfant : « Vive la République quand même ! » « Un seul ennemi, l’envahisseur », « L’aspirateur hitlérien vide le pays en moins que rien ! »

Ami de Paul Petit, Burgard collabore à La France continue. Par l’intermédiaire de Charles Le Gualès de la Villeneuve, il est en contact avec le groupe de Robert Guédon, Combat Zone Nord dont il partagera le destin.

L’origine du journal[modifier | modifier le code]

Paulin Bertrand publie en 1943 à Londres sous le nom de Paul Simon un ouvrage sur le journal. Il avait témoigné, au micro de la radio britannique BBC de sa création[1].

« Jean Oberlé : Pourquoi avez-vous choisi ce titre ?

« Paul Simon : C'est parce que la bataille de Valmy est la première de la Révolution où les Français aient repoussé les Prussiens. C'est pour cela aussi que notre petit journal portait à côté du titre la devise : "Un seul ennemi, l'envahisseur."

« J. Oberlé : Et comment fabriquiez-vous votre journal ?

« P. Simon : ça n'était pas commode. Le premier numéro parut en janvier 41. Nous l'avons imprimé avec une imprimerie d'enfant. Cela nous prit un mois pour imprimer 50 exemplaires. Chaque exemplaire se composait d'une simple feuille de papier, imprimée recto et verso. »

Les numéros publiés[modifier | modifier le code]

Avec des moyens de fortune, le groupe publie un journal dont la Bibliothèque nationale conserve plusieurs exemplaires :

  • Janvier 1941 : no 1, feuille unique dactylographiée recto-verso.
  • Février 1941 : no 2, feuille unique imprimée recto-verso.
  • Mars 1941 : no 3, feuille unique ronéotypée recto-verso.
  • Mai 1941 : no 5, feuille unique ronéotypée recto-verso.
  •  : numéro spécial, feuille unique imprimée recto-verso.
  • Juin 1941 : no 6, feuille unique ronéotypée recto-verso.
  • août 1941 : no 8, deux feuilles imprimées recto-verso.

Une autre publication, Demain. Liberté-Égalité-Fraternité prend ensuite le relais[2]. Un dernier exemplaire, sous le titre de Valmy, est publié en 1943 :

  • Janvier 1943 : sans numéro, deux feuilles imprimées recto-verso.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Interview à la BBC, de Paul Simon par Jean Oberlé, 3 février 1942. In Les Voix de la Liberté, Documentation Française, 1975
  2. Bibliothèque nationale de France, notice sur Valmy, lue en juillet 2012

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Archives nationales.
  • Bibliothèque nationale.
  • Paul Simon (Paulin Bertrand) : Un seul ennemi, l’envahisseur, Continental Publishers and Dsitributeurs / Hachette, Londres, 1943 ; préface du général de Gaulle.

Bibliographie sommaire[modifier | modifier le code]

  • Henri Frenay : La nuit finira, Paris, Laffont, 1975
  • Marie Granet et Henri Michel : Combat, histoire d'un mouvement de résistance, Paris, PUF, 1957
  • FNDIRP-UNADIF : Leçons de ténèbres, Paris, Perrin, 2004
  • FNDIRP-UNADIF, Bernard Filaire : Jusqu'au bout de la résistance, Paris, Stock, 1997
  • Henri Noguères : Histoire de la Résistance en France, Paris, Robert Laffont, 1972

Lien externe[modifier | modifier le code]