Tyler Volk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Tyler Volk
TylerVolk.photo.for.NYU.web.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (68 ans)
Activité

Tyler Volk est un professeur au département de biologie de l'université de New York. Il a participé au développement de l'hypothèse Gaïa. Sa contribution principale concerne le rôle du dioxyde de carbone dans le processus planétaire de refroidissement ; sa thèse est que les espèces vivantes participent au contrôle thermique de la Terre (éco-évolution).

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1989 Volk publie, en collaboration avec David W. Schwartzman, dans la revue Nature, une étude[1] qui montre que sans le refroidissement issu des espèces vivantes, la Terre serait plus chaude de 80 degrés Fahrenheit[2].

Publications[modifier | modifier le code]

Tyler Volk a écrit quatre ouvrages : Gaia Toma Cuerpo (Geografia), Gaia's Body: Toward a Physiology of Earth, What is Death?: A Scientist Looks at the Cycle of Life et Metapatterns.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. David W. Schwartzman etTyler Volk.Biotic enhancement of weathering and the habitability of Earth., in Nature, vol 340 (1989), p. 457-460.
  2. Eugene Linden, How The Earth Maintains Life, in Time Magazine, 13 novembre 1989.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]