Triangle du balafon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Triangle du balafon est un festival consacré au balafon (un instrument de musique traditionnel africain), qui se déroule chaque année à Sikasso (Mali) et qui met en compétition des balafonistes maliens, burkinabés, ivoiriens et, depuis 2009, guinéens[1]. Au cours de la cérémonie, le prix « Lamissa Bengaly », du nom du célèbre balafoniste, est remis.

En juin 2005, Une statue de bronze, réalisé par Ky Siriki, sculpteur burkinabé, représentant un joueur de balafon débout, a été inauguré sur la route nationale 7 à l’entrée de Sikasso[2].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Issa Fakaba Sissoko, 6e Edition du Festival international « Triangle du Balafon » : « Pour le développement et l’instauration d’une culture de la paix », a dit le ministre Hamane Niang, L'indicateur Renouveau, 8 novembre 2009 [1]
  2. l'Essor n°15484 du 29 juin 2005
  3. Moussa Bolly, « troisième édition du Triangle du balafon:L'engouement gagne le Kénédougou », Les échos,‎ (lire en ligne)
  4. Kassim Traoré, « quatrième édition du triangle du balafon à Sikasso:Mamadou Dembélé dit Dabara se classe deuxième », Bamako Hebdo,‎ (lire en ligne)
  5. Nouhoum Dicko, « Festival triangle du Balafon, 5e édition : Le Burkina Faso enlève le trophée », Le Républicain,‎ (lire en ligne)
  6. Assane Koné, « Festival "Triangle du balafon" : Aux sources d’un instrument magique », Le Républicain,‎ (lire en ligne)
  7. Youssouf Doumbia, « 7e Festival Triangle du balafon : « Mamadou Diabaté ET Mania percussion » survolent la compétition », L’Essor,‎ (lire en ligne)