Tork Angegh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tork.
Monument à Tork Angegh à Erevan, Armenie. Sculpteur : Karlen Nurinjanyan.

Tork Angegh, en arménien : Տորք Անգեղ est une une ancienne divinité masculine arménienne associée à la force, le courage, la fabrication et l'art. Il est aussi appelé Torq ou Durq. Créature de force et de pouvoir surnaturels, Tork était considéré comme l'un des arrière-petits-fils de Hayk et aurait été représenté comme une figure masculine peu attrayante[1].

Il est mentionné par l'historien arménien du IVe siècle Movses Khorenatsi et considéré comme l'une des divinités significatives du panthéon arménien avant l'époque où celui-ci a été influencé par la religion et la mythologie iranienne et hellénique. Pris dans le contexte des religions proto-indo-européennes, il existe l'hypothèse d'une connexion étymologique avec le dieu nordique Thor.

Une analogie est souvent faite avec le dieu moyen-oriental Nergal, également représenté comme un homme peu attrayant.

Références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Tork Angegh » (voir la liste des auteurs).
  1. (en) Agop Jack Hacikyan, The Heritage of Armenian Literature: From the eighteenth century to modern times, Wayne State University Press, (ISBN 0814332218, lire en ligne)