Tolo (Grèce)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tolo.
Tolo
(el) Τολό
Vue sur le port de Tolo
Vue sur le port de Tolo
Administration
Pays Drapeau de la Grèce Grèce
Périphérie Péloponnèse
District régional Argolide
Dème Dème des Naupliens
Démographie
Population 1 460 hab. (2011[1])
Densité 63 hab./km2
Géographie
Coordonnées 37° 31′ 13,71″ nord, 22° 51′ 36,15″ est
Altitude 5 m
Superficie 2 327 ha = 23,27 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Grèce

Voir la carte administrative de Grèce
City locator 14.svg
Tolo

Géolocalisation sur la carte : Grèce

Voir la carte topographique de Grèce
City locator 14.svg
Tolo

Tolo ou Tolon (en grec moderne Τολό ou Τολόν) est une ville grecque du Péloponnèse, et une station balnéaire du golfe d'Argolide. D'une superficie de 2 327 hectares, Tolo est une cité touristique qui comptait 1 460 habitants permanents en 2011.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Tolo, placée à proximité de Drepano, se situe à environ 10 kilomètres au sud-est de Nauplie.

Climat[modifier | modifier le code]

Relevés des précipitations Moyennes mensuelles Tolo 1961-1990 (5 m) 1961-2009
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 6 6,9 7,6 10,6 14,9 18,1 20,5 20,3 17,6 14,2 10,9 7,8 12,1
Température moyenne (°C) 9,8 10,4 12 15,3 19,5 23,9 26,5 26,4 23,3 19 15 11,5 17,7
Température maximale moyenne (°C) 13,7 14,6 16,4 20,1 24,8 29,7 32,5 32,5 29 23,9 19,2 15,3 22,6
Précipitations (mm) 84 67 59 38 23 10 5 6 21 70 92 108 583
Source : http://fr.climate-data.org/location/19262/


Histoire[modifier | modifier le code]

Le village de Tolo n'a été fondé qu'en 1830 ; cependant la cité d'Asinè, située à proximité, est mentionnée par Homère dans l'Iliade (au catalogue des vaisseaux) comme l'une de celles qui ont pris part à la guerre de Troie. Dans les siècles suivants, la baie de Tolo abrita des navires de guerre. Au cours de la période byzantine, Tolo fut utilisé comme un port auxiliaire de Nauplie.[réf. nécessaire]

Pendant les Croisades, et à la suite du partage de l'Empire byzantin en 1204, la région de Tolo, avec le reste du Péloponnèse, passa sous la domination franque (seigneurie d'Argos) ; en 1389 la région passa sous domination vénitienne. En 1540, l'Empire ottoman prit le contrôle de Tolo et de Nauplie. Au cours de la Guerre de Morée (1684-1699), le chef des forces alliées, le vice-amiral Francesco Morosini, ordonna la capture de Nauplie, et la baie de Tolo fut alors choisie comme site de débarquement. Après le succès de l'expédition, Tolo et ses environs restent sous souveraineté vénitienne jusqu'en 1718, lorsque la région fut de nouveau occupée par les Turcs.

À la suite de la révolution grecque, un certain nombre de réfugiés originaires de Crète se réinstallèrent à Tolo. En 1834, par décret royal, le port de Tolo devint jusqu'en 1912 le siège d'une municipalité (dème) nommée Minoa, d'après Minos, le légendaire roi de Crète.

Administration[modifier | modifier le code]

Tolo appartient depuis le programme Kallikratis de 2011 au district municipal d'Asini, lui-même rattaché au dème (municipalité) de Nauplie.

Monuments[modifier | modifier le code]

Tolo conserve une église nommée Zoodhohos Pigi, datant de l'époque vénitienne et construite en 1688, ainsi que les ruines de la forteresse de l'île de Daskaleio dans la baie de Tolo. Des fortifications, des ruines de maisons et des réservoirs ont également été mis au jour sur l'île de Romvi.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Après la Seconde Guerre mondiale, avec sa longue plage de sable et sa situation géographique permettant un accès facile aux sites archéologiques voisins, Tolo a connu le développement de l'industrie touristique et a évolué vers une station balnéaire populaire, accueillant de nombreux touristes grecs et européens.

Panorama[modifier | modifier le code]

Vue sur la baie de Tolo

Références[modifier | modifier le code]