Théorème de différentiation de Fubini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
 Ne doit pas être confondu avec Théorème de Fubini.

En mathématiques, le théorème de différentiation de Fubini est un résultat d'analyse réelle, attribué à Guido Fubini, selon lequel toute série de fonctions croissantes qui converge est presque partout dérivable terme à terme.

Énoncé[modifier | modifier le code]

Si, pour tout entier naturel n,

est une fonction croissante et si

alors, pour presque tout x ∈ [a, b],

Démonstration[modifier | modifier le code]

On utilise ici que toute fonction monotone est dérivable presque partout.

On[1],[2] se ramène sans peine au cas où toutes les fn sont positives (en retranchant à chacune sa valeur en a) et où

(en regroupant des termes consécutifs de la série).

La somme g des fonctions croissantes gn définies par

est alors finie (positive et majorée par 2) et l'on a, presque partout :

Cas d'une fonction de saut[modifier | modifier le code]

Le cas particulier suivant n'utilise pas le théorème de dérivabilité presque partout des fonctions monotones et peut, au contraire, servir de lemme pour ce théorème[3],[4]. Il s'agit du cas où f est une « fonction de saut », c'est-à-dire où chaque fn est de la forme :

  • si
  • si et

Avec les notations de la section précédente, on déduit en effet directement de l'inégalité maximale de Hardy-Littlewood que

D désigne la dérivée supérieure de Dini (bilatérale). Or, presque partout,

Par conséquent,

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Lee Peng Yee et Rudolf Vyborny, Integral: An Easy Approach after Kurzweil and Henstock, CUP, (ISBN 978-0-521-77968-5, lire en ligne), p. 145
  2. (en) Norman B. Haaser et Joseph A. Sullivan, Real Analysis, Dover, , 2e éd. (ISBN 978-0-48666509-2, lire en ligne), p. 235-236
  3. (en) Terence Tao, An Introduction to Measure Theory, AMS, (lire en ligne), p. 129-135
  4. (en) R. P. Boas, Jr., « Differentiability of jump functions », Colloquium Mathematicum, vol. 8, no 1,‎ , p. 81-82 (lire en ligne)