Theo Jansen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Théo Jansen)
Theo Jansen
Jansen Theo Hannover.jpg
Theo Jansen (devant une de ses œuvres)
Naissance
Nom de naissance
Theodorus Gerardus Jozef JansenVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Formation
Lieu de travail
Distinctions
Prix Ars Electronica
Witteveen+Bos Art+Technology Award (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Œuvres principales
Strandbeest

Sur les autres projets Wikimedia :

Theo Jansen est un artiste sculpteur néerlandais du courant de l'art cinétique, qui se base sur l'art du mouvement que ce soit à travers des œuvres mobiles ou des illusions optiques.

Ses œuvres sont notamment caractérisées par des sortes de myriapodes géants réalisés avec des tubes en plastique (PVC) et des bouteilles (vides), se mouvant grâce à la force du vent.

La particularité de son travail est de s'inspirer de la théorie de l'évolution génétique (sélection + reproduction (avec variantes aléatoires) du plus performant) pour guider l'évolution du design de ses sculptures mobiles quasi-autonomes (qu'il nomme « créatures »). La finalité de son travail de recherche semble plus orienté vers des finalités pratiques qu'esthétiques, on peut donc aussi le classer dans la catégorie des ingénieurs/inventeurs.

Il nomme ses créations des « Strandbeest » (bêtes de plage). Il en a réalisé une quarantaine en 25 ans. Il les construit avec des tubes en plastique prévu initialement pour des installations électriques, et que l'on ne trouve qu'en Belgique ou aux Pays-Bas. Pour se protéger de toute rupture de stock de ces tubes, il en a acheté 50 km. « Je veux créer mes propres formes de vie à partir de cette matière simple, flexible et extrêmement rigide à la fois », dit-il. Il préfère travailler seul, et a étudié les techniques nécessaires à son art, à savoir l'aéronautique, la robotique, l'informatique, les mathématiques, en autodidacte, en faisant attention à conserver la dimension poétique de son projet. Il pense que ce sont les tubes en plastique eux-mêmes qui lui ont montré comment construire des robots capables de se déplacer sur le sable d'une plage poussés par le vent. [1]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Science 21 mai Portrait Theo Jansen, l’automartiste », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 25 juillet 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]