Tatchanka (monument)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tatchanka
Тачанка-Ростовчанка
Tachanka rostov.jpg
Présentation
Type
Géographie
Pays
Région
Commune
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte d’Europe
voir sur la carte d’Europe
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Russie
voir sur la carte de Russie
Red pog.svg

Le monument à la Tatchanka ou Tatchanka-Rostovtchanka (en russe : Тачанка-Ростовчанка, lit. la tatchanka de Rostov) est une monument érigé en 1977 à à Rostov-sur-le-Don l’occasion du 60e anniversaire de la révolution russe à la gloire de la première armée de cavalerie de l'armée rouge lors de la guerre civile russe.

Description[modifier | modifier le code]

Le monument, creux, est réalisé en gypse. La composition sur le socle est recouverte de feuilles de cuivre[1]. Le monument est situé à l’entrée sud de la ville.

Le monument, haut de 15 m, est l’œuvre d’un groupe de sculpteurs (V. D. Batiaï, B. K. Lapko, A. Ia. Kossolapov) dirigés par A. A. Sknarine et l’architecte P. A. Ibalakov.[2]

L’inscription sur le socle proclame : « 1918. Dédié à la légendaire 1re armée de cavalerie. Monument érigé l’année du 60e anniversaire de la grande révolution socialiste d’octobre[3]».

Histoire[modifier | modifier le code]

À l’emplacement du monument, sur la rive gauche du Don, se déroulèrent en janvier 1920 des combats entre la 1re armée de cavalerie de Semion Boudienny et les armées blanches en retraite du général Anton Dénikine.

En 2009 le monument est restauré[4].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. « Достопримечательность Ростова-на-Дону: "Тачанка-Ростовчанка" », sur guide.travel.ru (consulté le 22 novembre 2015)
  2. « Тачанка-ростовчанка летит по донской степи », sur rslovar.com (consulté le 22 novembre 2015)
  3. En russe : 1918. Посвящается легендарной 1й Конной Армии. Памятник сооружён в год 60-летия Великой Октябрьской Социалистической Революции.
  4. « Тачанку на въезде в Ростов отреставрировали », sur dontr.ru (consulté le 24 février 2017).

Sources[modifier | modifier le code]

  • Андрианов В. И. Памятники Дона: рассказ о памятниках и памятных местах Ростовской области / В. И. Андрианов, А. Г. Терещенко. — Ростов н/Д: 1981. — С. 89.
  • Волошинова Л. Донская энциклопедия: 100 уникальных мест Ростовской области // Молот. 2010. — 16 апр. — С. 8.
  • Каминская М. Он создает лицо столицы: [о творчестве ростовского скульптора А. Скнарина] // Наше время. — 2005. — 5 авг.

Liens[modifier | modifier le code]