Taniquetil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Taniquetil (« haut sommet blanc » en quenya) est une montagne de fiction du légendaire de l'écrivain britannique J. R. R. Tolkien, apparaissant en particulier dans Le Silmarillion.

Géographie[modifier | modifier le code]

C'est une montagne sacrée du continent d'Aman, dans le massif des Pelóri. C'est le plus haut sommet d'Arda.

Noms[modifier | modifier le code]

Le Taniquetil a plusieurs autres noms, notamment la Montagne Blanche, la Montagne Bénie, la Montagne de Manwë ainsi qu'Oiolossë, qui est un de ses noms les plus communs (signifiant « neige toujours blanche »). Taniquetil a été traduit en sindarin par « Amon Uilos ».

Histoire[modifier | modifier le code]

C'est là que résident Manwë Sulimo et sa femme Varda Elbereth, les deux plus puissants Valar et Maîtres d'Arda. À leurs côtés vivent également les Elfes Vanyar, dont le roi est Ingwë : ce sont principalement des poètes, des écrivains et des chanteurs.

Manwë descend rarement de son trône en haut duquel il peut observer une grande partie du monde, commander aux vents, aux aigles qui sont ses animaux attitrés. Il se rend cependant de temps à autre à Valmar, la capitale de Valinor, pour assister au Conseil des Valar qu'il préside.

La légende dit que lorsque Morgoth reviendra à la Fin du Monde, Manwë descendra du Taniquetil une dernière fois pour l'affronter en combat singulier.

Dans la mythologie de la Terre du Milieu, c'est du Taniquetil que furent envoyés le soleil puis la lune qui étaient alors deux navires remplis de la sève des Deux Arbres, qui venaient alors d'être tués par Morgoth et Ungoliant.

Création et évolution[modifier | modifier le code]

Critique et analyse[modifier | modifier le code]

Adaptations[modifier | modifier le code]

Les récits dans lesquels apparaît le Taniquetil n'ont pas été adaptés au cinéma, à la radio ou à la télévision.

Bibliographie[modifier | modifier le code]