Tameslouht

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Tamslouht (Commune)
ⵜⴰⵎⵚⵍⵓⵃⵜ
Tameṣluḥt
تامصلوحت
Administration
Pays Drapeau du Maroc Maroc
Région Marrakech-Safi
Préfecture Marrakech
Démographie
Population 18 138 hab. (2013)
Géographie
Coordonnées 31° 30′ nord, 8° 06′ ouest
Altitude 560 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Maroc

Voir la carte administrative du Maroc
City locator 14.svg
Tamslouht (Commune)

Géolocalisation sur la carte : Maroc

Voir la carte topographique du Maroc
City locator 14.svg
Tamslouht (Commune)

Tamslouht (en amazigh : Tameṣluḥt, en arabe : تامصلوحت) est une commune rurale du Maroc située à la périphérie de Marrakech, dans la région de Marrakech-Safi.

Situation géographique[modifier | modifier le code]

La ville de Tameslouht est située à 18 km de Marrakech, sur la route d'Amizmiz.

Histoire[modifier | modifier le code]

L’ effondrement démographique du XVe siècle consécutif aux sécheresse des années précédentes, ainsi que de famines et d'épidémie de peste, avait dépeuplé la région. Abdellah Ben Hussain, ou Moulay Abdel Hussein, un Aït Amghar[1], est considéré comme ayant fondé la ville en 1566 en y fondant une zaouïa dont le rayonnement dépassa vite les limites géographiques de la région pour toucher Marrakech et les montagnes de l’Atlas.

La confrérie des Gnaouas en a fait aussi un centre important et organise une manifestation lors du moussem d'Abdellah Ben Hussain, la dernières semaine du mois de janvier, qui se poursuit à Moulay Brahim (commune)Moulay Brahim le même jour[1].

Économie[modifier | modifier le code]

La ville a pour principal source de revenu l'artisanat, l'agriculture et récemment le tourisme. La ville de 18 000 habitants regroupe un nombre important d'artisans , tel que les potiers , les ferronniers ainsi que diverses types. Ce secteur est directement lié au tourisme, les produits de l'artisanat sont en partie vendus au niveau de la commune mais sont aussi envoyés à Marrakech pour alimenter les boutiques de la ville.

Enfin , le secteur agricole est l'autre secteur employant le plus . La commune est entourée d'oliviers et de diverses types d'arbres fruitiers. La commune est spécialement connue pour son huile d'olive de qualité à l'échelle régional.

Cette commune connait notamment une amélioration de ses infrastructures depuis la visite du roi Mohamed VI en 2011. Cette amélioration des infrastructures a engendré le développement du secteur touristique et de l'artisanat essentiellement.

D'importants travaux de voirie sont en cours tel que les routes, mise en place de pavés,etc... et le réseau d'évacuation des eaux usées est actuellement entrain d'être étendu à l'ensemble des quartiers de la ville. Le réseau d'eau potable approvisionne déjà l'ensemble des habitations et le réseau d'électricité est actuellement entrain de s'étendre au nouveau quartier récemment construit tel que pour le projet Tameslouht La Nouvelle prévoyant la construction de villas moyen Standing.

La ville est très bien desservie par le bus qui fait la navette entre Marrakech et Tamslouht et qui permet de les relier pour moins de 20minutes. Des minibus font aussi la navette Marrakech-Tamslouht tout au long de la journée.

Grâce à cette bonne accessibilité, de nombreux marrakchis s'installent, le coût de la vie est moins cher qu'à Marrakech, la ville est dynamique et propose un bon cadre de vie (calme, sécurité, tout types de commerces présents, etc...).

Démographie[modifier | modifier le code]

La population était de 18 138 personnes en 2013 d'après le dernier recensement .

Ainsi le nombre est passé de 15 000 personnes à 18 138 personnes en l'espace de 10 ans. La taux de fécondité est particulièrement élevé et le nombre d'arrivants ne cesse d'augmenter depuis quelques années.

Tamsloht connait une forte augmentation de sa population et une augmentation des habitations.

Bâtiments remarquables[modifier | modifier le code]

Personnes célèbres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Viviana Pâques, « Les fêtes du mwūlūd dans la région de Marrakech », Journal de la Société des Africanistes,‎ , p. 133-143 (lire en ligne, consulté le 18 août 2018).
  2. (en) Deborah Kapchan, Traveling Spirit Masters : Moroccan Gnawa Trance and Music in the Global Marketplace, Wesleyan University Press, , 362 p. (ISBN 081956852X), p. 136.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]