TR-069

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le protocole TR-069 (ou CWMP pour "CPE WAN Management Protocol"), est un protocole défini pour gérer la communication entre un équipement terminal du réseau local du client et un serveur d’autoconfiguration associé dans un même réseau appartenant à l'opérateur. Il offre à l’utilisateur un ensemble de services d’administration, de contrôle et de diagnostic tout en évitant les problèmes liés aux diversités matérielles et logicielles. Les spécifications sont régulièrement publiées sur le site officiel du BroadBand Forum.

Historique[modifier | modifier le code]

La spécification technique de ce protocole est effectuée par le Broadband Forum, anciennement connu sous le nom de DSL Forum, un consortium composé d’environ 200 compagnies spécialisées dans le secteur des communications et des technologies d’informations. Fondé en 1994, DSL FORUM est l’organisme responsable de la spécification des normes utilisées par les sociétés ciblant le marché du haut débit. Son objectif principal était la rédaction de nouveaux standards touchant aux produits DSL (Digital Subscriber Line), notamment l'ADSL, le SHDSL, le VDSL, l'ADSL2+ et le VDSL2.

Raisons du choix[modifier | modifier le code]

Le protocole TR-069 permet l’administration des périphériques clients dans un LAN depuis le WAN. La question logique qui se pose est : pourquoi introduit-on un tel protocole alors qu’on dispose d’autres protocoles d’administration tels que SNMP ? En fait, bien que SNMP soit une technologie efficace et répandue, chaque société implémente sa propre MIB (Management Information Base) ; de plus SNMP connaît un ensemble de failles de sécurité. Par ailleurs, les protocoles d'administration actuels ne disposent pas de fonctionnalités suffisamment avancées pour exécuter des procédures locales au client. Ce mécanisme est très utile, notamment pour la réalisation des diagnostics et la mise à jour du firmware. Ainsi, TR-069 a été créé pour couvrir les fonctionnalités de SNMP et des protocoles d'administration classiques tout en répondant aux exigences de sécurité, d’extensibilité et d’indépendance vis-à-vis du fabricant.

Identification des CPE[modifier | modifier le code]

Pour gérer l'identification des CPE, TR-069 s'appuie sur 3 valeurs :

  • le Manufacturer (le fabricant).
  • le Product Class (la classe du produit).
  • le Serial Number (le numéro de série).

Fonctionnalités principales[modifier | modifier le code]

Pour pouvoir gérer correctement un ensemble de CPE, TR-069 met en place un ensemble de fonctionnalités offrants les capacités suivantes :

  • L’autoconfiguration des CPE contrôlés.
  • La gestion du software.
  • La gestion du firmware.
  • Le suivi de l’état.
  • La surveillance des performances.
  • La réalisation des diagnostics.
  • La gestion d'appareils "non TR".

Autoconfiguration[modifier | modifier le code]

Le protocole de gestion des CPE permet à un ACS (Auto Configuration Server) de surveiller une ou plusieurs entités et offre un mécanisme d’ajout de fonctionnalités propres au vendeur du CPE.

Le système de supervision permet le suivi du CPE dès sa connexion au réseau de diffusion de service (Broad Band Access Network), tout en offrant à l’ACS la possibilité de sa supervision d’une manière asynchrone.

L’extensibilité du protocole permet la supervision des paramètres ajoutés d’une version à une autre, et offre la possibilité de personnalisation au constructeur par ajout de fonctionnalités propres.

Gestion de software et de firmware[modifier | modifier le code]

Le protocole TR-069 dispose d’un mécanisme d’identification de version du logiciel installé, d’initiation de téléchargement (l’initiation de téléchargement par le CPE est optionnelle) et de renvoi du résultat de l’opération vers l’ACS d’une manière asynchrone. Les fichiers téléchargés peuvent être des fichiers ordinaires ou des packages composés de fichiers accompagnés des instructions d’installation à exécuter par le CPE.

Suivi de performance[modifier | modifier le code]

Le CPE fournit à l’ACS des informations et des statistiques liées non seulement aux paramètres de performances standard définis dans ce protocole, mais aussi à d’autres paramètres spécifiques au vendeur.

Réalisation de diagnostics[modifier | modifier le code]

Le protocole de gestion des CPE, permet au CPE d’assembler des informations utiles pour l’ACS pour mener des diagnostics comme ceux liés à la connectivité ou l’état des services[1].

Modèles de données associés[modifier | modifier le code]

Le protocole CWMP (ou TR-069) manipule donc des paramètres qui sont modélisés dans un modèle de données (similaire à une MIB). Les principaux modèles de données sont:

  • TR-098 : Modèle de données de l'IGD (Internet Gateway Device)
  • TR-104 : Modèle de données de la VoIP
  • TR-140 : Modèle de données du NAS (disque réseau)
  • TR-135 : Modèle de données de la STB
  • TR-106 : Template
  • TR-157 : Objet commun réutilisable

Les différents parametres

Mécanisme de traversée du NAT[modifier | modifier le code]

Contrairement au protocole SNMP, le TR-069 résout la problématique de traversée de NAT grâce au mécanisme basé sur le protocole STUN (Simple Traversal of UDP through NATs). Il propose également l'usage d'UPnP IGD.

Références[modifier | modifier le code]

  1. dslforum, http://www.broadband-forum.org/.

Liens[modifier | modifier le code]